Zsuzsi Gartner

Zsuzsi Gartner, écrivaine, éditeur, journaliste (Winnipeg, Man., 4 mai 1960). Elle est d'abord journaliste, au GLOBE AND MAIL et au SUN de Vancouver et, parallèlement, rédige régulièrement des comptes rendus et des articles pour divers périodiques, dont QUILL & QUIRE, CANADIAN BUSINESS et Western Living. Son travail de journaliste nourrit sa fiction : elle estime que les faits et les spécificités de la réalité lui permettent de créer des mondes fidèles au réel. Ses histoires paraissent dans plusieurs des meilleures REVUES LITTÉRAIRES DE LANGUE ANGLAISE canadiennes, comme Prairie Fire, The Malahat Review, Event et Geist. « How to Survive in the Bush », un récit primé, est inclus dans son premier recueil, All the Anxious Girls on Earth (1999), acclamé par la critique.

Jeune fille, Zsuzsi Gartner écrit dans un petit cahier : « Plus que jamais, je veux écrire mais, se lamente-t-elle, je ne cesse de mettre mes propres sentiments dans les histoires ». Zsuzsi Gartner reconnaît que, à cet égard, son écriture a peu changé. Au sujet de Darwin's Bastards (2010), un recueil de nouvelles paru sous sa direction et portant sur des mondes dystopiques et des univers parallèles de différents auteurs canadiens, Zsuzsi Gartner révèle son dévouement à la nouvelle en tant que force littéraire vitale. Pour elle, la nouvelle est la forme par excellence pour examiner l'évolution ou la régression du caractère humain. Elle voit un potentiel infini dans les limites de la nouvelle et prend continuellement le risque de déplacer ses frontières et de dépasser ses exigences. Tout en prônant la nature unique de cette forme littéraire, Zsuzsi Gartner en élargit son utilisation. Elle écrit avec une économie artistique et un esprit rigoureux, se déplaçant entre sagesse et humour.

Son second recueil de nouvelles, Better Living Through Plastic Explosives (2011), présente des personnages souvent bizarres et confus, rendus inquiets par leur existence urbaine. Vancouver, Toronto, Montréal et Calgary sont les toiles de fond de ces histoires, mais Zsuzsi Gartner ne souhaite pas créer de réalités fictives fermées; elle veut que les lecteurs reconnaissent les paysages, les attitudes modernes et les expériences ordinaires pour ensuite se retrouver dans un univers lumineux, présentant un monde peuplé de personnages et d'incidents vibrants et tragi-comiques. Elle surprend ses lecteurs et les charme, de sorte qu'ils ressentent de la sympathie, puis de l'indignation. Peu de choses de la vie moderne lui échappent. Pourtant, elle ne recourt jamais à la gravité et au désespoir dans la représentation de nos vies. Au lieu de cela, elle mêle le rire et l'éloquence, la réalité et l'émotion, nous incitant à considérer nos vies avec tolérance et compassion.

Zsuzsi Gartner a remporté deux Prix du magazine canadien, un d'or et un d'argent, pour son travail en journalisme ainsi que le premier prix pour une œuvre fictive au Eden Mills Writers Festival's Literary Awards. Publiée dans le monde entier, Zsuzsi Gartner est finaliste pour le PRIX SCOTIABANK GILLER 2011 pour son deuxième recueil. Elle continue à donner des conférences, à enseigner et à travailler en tant qu'écrivaine en résidence pour quelques-uns des plus prestigieux programmes d'écriture et facultés des arts, comme l'UNIVERSITÉ DE LA COLOMBIE-BRITANNIQUE et le CENTRE D'ARTS DE BANFF.