Zoe Whittall

Zoe Whittall, romancière, poétesse, journaliste (South Durham, Qc, 16 fév. 1976). Élevée dans une ferme ovine des CANTONS DE L'EST ruraux, au Québec, Zoe Whittall déménage à Montréal à 18 ans pour fréquenter le collège Dawson et commencer sa carrière d'écrivaine. Elle abandonne l'UNIVERSITÉ CONCORDIA après deux ans, mais termine une M.A. en création littéraire à l'UNIVERSITÉ DE GUELPH en 2007. Sa première pièce publiée, un poème parlé, paraît en 1995 et, en plus de ses romans, elle continue à écrire des poèmes et des nouvelles pour des publications de tout le Canada, devenant en quelque sorte la porte-parole des cultures dissidentes du Canada.

Whittall est connue pour ses chroniques de la vie urbaine et de la culture gay, surtout dans les villes de Montréal et de Toronto, où elle emménage en 1997. Après la publication de deux recueils de poésie, The Best Ten Minutes of Your Life (2001) et The Emily Valentine Poems (2006), Whittall connaît le succès littéraire avec son premier roman, Bottle Rocket Hearts (2007; trad. Cœurs molotov). L'histoire se déroule à Montréal pendant les mois qui précèdent le RÉFÉRENDUM de 1995. Cœurs molotov est un roman d'apprentissage gay dont les thèmes reviennent dans l'œuvre de Whittall, entre autres, la découverte de soi, le développement de l'identité personnelle et la folie de l'expérience amoureuse. Cœurs molotov est son plus grand succès critique et lui vaut une place dans la liste des meilleurs livres de l'année 2007 du GLOBE AND MAIL et de QUILL & QUIRE. Le livre connaît un regain de popularité en 2010, quand il apparaît dans la liste du Top 10 pour le 10e anniversaire de Canada Reads de la SRC, le concours annuel du diffuseur sous forme de « combat des livres ». Le deuxième roman de Whittall, Holding Still For As Long As Possible (2009), porte en bonne partie sur les mêmes thèmes que Bottle Rocket Hearts. Cette fois, l'action se déroule à Toronto en 2005 dans un groupe de jeunes dans la vingtaine troublés et coincés quelque part entre « grandir » et « être grands ». Holding Still For As Long As Possible est finaliste en 2010 pour le ReLit Award. Whittall publie aussi un troisième recueil de poésie, Precordial Thump, en 2008.

Le succès des romans de Whittall dépasse les cercles littéraires puisqu'ils ont été choisis pour être portés au cinéma. L'auteure s'est engagée, par contrat, à être corédactrice des films Bottle Rocket Hearts et Holding Still For As Long As Possible. Elle reçoit en 2008 la BOURSE DAYNE OGILVIE décernée par le WRITERS' TRUST OF CANADA à un auteur gai émergent ou une auteure lesbienne émergente. En 2010, elle est le choix des lecteurs en tant que meilleur auteur local du NOW Magazine et est nommée par XTRA! meilleure auteure gay de Toronto. Elle reçoit le premier Earla Dunbar Consumer Award (2010) pour le travail qu'elle a fait en vue d'atténuer, au moyen de l'expérience de ses personnages dans Holding Still For As Long As Possible, les stigmates que portent les personnes souffrant de crises de panique et d'anxiété.