Aleksandra Wozniak s’intéresse au tennis dès l’âge de trois ans, voulant suivre les traces de sa sœur aînée, Dorata Wozniak qui participe à des compétitions dans les années 1990. Entraînée par son père, Antoni Wozniak, la jeune athlète se classe rapidement parmi les meilleures juniores et se hisse au troisième rang en 2005.

Aleksandra Wozniak commence sa carrière professionnelle en novembre 2005. En novembre 2006, elle remporte un tournoi de la Fédération internationale de tennis à Pittsburgh et elle se classe 91e au monde à la fin de la saison. Par conséquent, Tennis Canada lui accorde les titres de joueuse canadienne de l’année, de joueuse de simple de l’année et de joueuse s’étant le plus améliorée en 2006.

La montée spectaculaire d’Aleksandra Wozniak lui assure une entrée directe aux quatre tournois du grand chelem en 2007. La même année, elle se rend, pour la première fois de sa carrière, en finale du Championnat mondial du circuit WTA (World Tennis Association), à Fès (Maroc). Puis, en 2008, elle remporte la Classique Bank of the West à Stanford (Californie), devenant ainsi la première Canadienne à gagner un titre en simple au Championnat mondial du circuit WTA depuis Jill Hetherington-Hultquist, en 1988, et la première Québécoise à se mériter cette distinction. En juin 2009, elle obtient son meilleur classement mondial, figurant alors au 21e rang.

Prix et distinctions

Joueuse de l’année, Tennis Canada (2004, 2006, 2008, 2009, 2012)
Athlète par excellence, Tennis Québec (2007, 2009)
Prix Bobbie Rosenfeld (2009)