Wiseman, Adele

Adele Wiseman, romancière (Winnipeg, Man., 21 mai 1928 -- Toronto, Ont., 1er juin 1992). Juifs russes, les parents de Wiseman quittent l'Ukraine au début des années 20 pour s'installer à Winnipeg. Le paysage de Winnipeg et ses origines juives ont une grande influence sur elle. Dans ses romans, elle étudie les groupements d'immigrants établis dans les Prairies et l'acculturation à la société canadienne des immigrants de deuxième génération. Elle étudie à l'U. du Manitoba (B.A., 1949), où elle commence à écrire sérieusement. Pour pouvoir se consacrer à l'écriture, elle est travailleuse sociale en Angleterre, professeure en Italie et secrétaire exécutive au Royal Winnipeg Ballet. Son premier roman, The Sacrifice (1956), raconte l'histoire émouvante et complexe d'Abraham, un juif orthodoxe qui défend les valeurs de l'Ancien Monde et dont la vie bascule au contact du Nouveau Monde. Sur fond de mythes bibliques, l'auteure y réécrit le récit d'Abraham et d'Isaac de l'Ancien Testament et fait habilement la part des choses entre le mythe juif traditionnel et l'expérience profane moderne. Ce livre a été accueilli très chaleureusement par la critique et a remporté le Prix du Gouverneur général.

Dans Crackpot (1974), l'héroïne est une prostituée juive et obèse qui médite sur les vicissitudes et les satisfactions de son existence peu commune. Roman à la fois moral, comique et positif, Crackpot est fortement imprégné de l'univers concret du nord de Winnipeg et atteint des dimensions mythiques. Son oeuvre la plus autobiographique, Old Woman at Play (1978), permet de comprendre l'esthétique de ses romans : il réunit l'expérience de sa mère, créatrice de poupées, et les hypothèses de l'auteure sur la créativité artistique. Elle publie aussi ses souvenirs du Winnipeg Farmers' Market, Old Markets, New World (1964), une pièce de théâtre, Testimonial Dinner (1978), une histoire pour enfants, Kenji and the Cricket (1986), et un recueil d'essais, Memoirs of a Book-Molesting Childhood (1987).