Bertha Wilson

Bertha Wilson, née Wernham, avocate et juge (Kirkcaldy, Écosse, 18 sept. 1923 - Ottawa, 28 avril 2007). Bertha Wernham-Wilson est la première femme à siéger à la Cour suprême du Canada. Elle fait ses études à l'Université d'Aberdeen et immigre au Canada avec son mari, John Wilson, pasteur presbytérien. Elle est admise à la Dalhousie Law School en 1954 et au barreau de Nouvelle-Écosse en 1957, puis à celui de l'Ontario en 1959. Elle pratique le droit de 1958 à 1975 dans un grand cabinet torontois, Osler, Hoskin and Harcourt, où elle se spécialise dans la recherche et la rédaction d'avis juridiques sur une foule de sujets pour ses collègues. Elle est nommée à la Cour d'appel de l'Ontario en décembre 1975 et attire l'attention du public par ses décisions originales et humaines dans des cas impliquant les droits de la personne, la discrimination ethnique et sexuelle, les biens matrimoniaux, la garde des enfants et l'accès des citoyens à l'information recueillie à leur sujet par le gouvernement et la police. En 1982, à la suite de fortes pressions féministes, elle est nommée juge à la Cour suprême du Canada. Elle participe à de nombreuses décisions de la Cour suprême, dont la plus importante est certainement l'abolition de la loi sur l'avortement au début de 1988. La même année, elle se joint à la Commission royale d'enquête Erasmus-Dussault qui se penche sur les questions autochtones. En 1991 elle est élue membre de la Société royale du Canada, et en 1992, elle est faite Compagnon de l'Ordre du Canada.