Marie-Madeleine Jarret de Verchères, héroïne (Verchères, Nouvelle-France, 3 mars 1678 -- Sainte-Anne-de-la-Pérade, 8 août 1747). Fille d'un officier et seigneur, François Jarret de Verchères, elle épouse, en 1706, un autre officier et seigneur, Pierre-Thomas Tarieu de La Pérade. À l'âge de 21 ans, elle devient célèbre pour avoir défendu, 7 ans plus tôt (en 1692), le fort familial. L'histoire sera publiée, ultérieurement, par les historiens Bacqueville de La Potherie et Charlevoix. Cependant, à l'âge de 54 ans, désireuse d'obtenir une faveur de la France et après la disparition des autres témoins, l'héroïne raconte une nouvelle version de l'événement, pleine d'exagérations et de faussetés. (Selon cette version, ce n'est plus 1 Iroquois qui la poursuit, mais 45 Iroquois qui lui tirent dessus.) C'est cette nouvelle version, plus spectaculaire, que la plupart des livres d'histoire ont retenue.

Voir aussi Verchères.