Vancouver, George

  George Vancouver, officier de marine et explorateur (King's Lynn, Angle., 22 juin 1757 -- Petersham, Londres, 12 mai 1798). Il participe aux expéditions de James COOK dans les mers du Sud (1772-1775) et sur la CÔTE DU NORD-OUEST (1776-1780). En 1790, les Anglais effectuent des préparatifs en vue d'explorer cette côte, mais reportent l'expédition en apprenant que les Espagnols se sont emparés des possessions britanniques du DÉTROIT DE NOOTKA. Puis, après la signature d'une convention avec l'Espagne en octobre, le projet est relancé sous le commandement de Vancouver. Celui-ci est chargé de deux missions : récupérer les possessions qui auraient été saisies à Nootka et explorer la côte de la Californie jusqu'à Cook Inlet, en Alaska. Il atteint la côte en avril 1792. En août, il rencontre le commissaire espagnol BODEGA Y QUADRA à Nootka. Les négociations sont amicales mais vaines, et l'affaire des propriétés saisies est renvoyée à Londres et à Madrid. Durant les étés de 1792, de 1793 et de 1794, il explore toute la côte de la Colombie-Britannique, y compris le dédale de passages que forme le fjord Puget Sound, et passe les hivers dans les îles Sandwich [aujourd'hui Hawaï]. À son retour en Angleterre en septembre 1795, il entreprend de réviser son journal, A Voyage of Discovery to the North Pacific Ocean and Round the World, publié en 1798, dans lequel il prétend à juste titre que son étude, l'une des plus importantes du genre, élimine « tout doute » quant à l'existence d'un PASSAGE DU NORD-OUEST vers l'Atlantique « à l'intérieur des limites de nos recherches ».