Catherine Margaret (Trina) McQueen, journaliste à la télévision et cadre supérieur (née à Belleville, Ont., 1943). Une pionnière très respectée qui a posé les jalons pour d'autres femmes dans le domaine de la radiodiffusion et de la télédiffusion canadiennes, Trina McQueen a obtenu un diplôme en journalisme de l'Université Carleton. Elle a aussi étudié à l'Université British Columbia en tant que boursière dans le cadre d'un programme d'échanges. Elle a d'abord travaillé pour le Ottawa Journal. Puis, recrutée par le poste de télévision CFTO comme reporter, elle a été co-présentatrice pendant la première année de l'émission W-5.

En 1967, elle est embauchée par la CBC, à Toronto, en tant que rédactrice pour le bulletin de nouvelles locales et devient ensuite reporter de calibre national. En 1976, madame McQueen est nommée chef de production de l'émission The National. De plus, on lui ajoute la responsabilité des bulletins de nouvelles spéciaux et celle de l'embauche des vedettes telles Knowlton Nash, Mike Duffy, Peter Mansbridge et Brian Stewart, tous affectés à divers postes au sein des bulletins de nouvelles de la CBC. En 1980, elle est nommée directrice des émissions-réseau, assumant ainsi la responsabilité de toute la programmation de CBC Television. Madame McQueen a effectué un retour au journalisme en 1988 en tant que directrice des nouvelles, des affaires courantes et de l'émission Newsworld , pour devenir ensuite vice-présidente. Elle a supervisé le lancement et le développement de l'émission CBC Newsworld et a introduit la première série de documentaires indépendants à la CBC. Elle a supervisé la couverture des élections fédérales, un référendum, la crise constitutionnelle du lac Meech, la fin de la Guerre froide ainsi que la première Guerre du Golfe.

En 1993, Trina McQueen joint les rangs de Netstar Communications (alors JLL Broadcasting) afin de gérer la demande de Netstar, demandeur d'un permis pour la chaîne éducative Discovery Channel. Au moment de l'obtention du permis, elle est nommée présidente de cette chaîne de télédiffusion. En 1999, CTV, le plus grand télédiffuseur privé au Canada, s'est porté acquéreur de Netstar Communications, et madame McQueen devient vice-présidente exécutive de CTV Inc.; elle occupe le poste de présidente et directrice de l'exploitation en 2000 lorsque BCE devient propriétaire de CTV. Elle a pris sa retraite au mois d'août 2002.

Madame McQueen a joué, tout au long de sa carrière, un rôle actif dans l'industrie des télédiffuseurs : elle a été présidente du Conseil de la Télédiffusion de l'Association canadienne des radiodiffuseurs (Television Board of the Canadian Association of Broadcasters) et de la Fondation de Télévision de Banff; elle a aussi siégé au conseil de direction de Téléfilm Canada et à celui du Fonds canadien de télévision. Son rapport sur les émissions dramatiques canadiennes soumis à la CRTC a mené à l'instauration des règlements incitatifs pour la production de ces émissions. Elle a aussi présidé un comité pansectoriel de l'industrie qui a établi un système de classement des émissions de TV canadienne.

Trina McQueen, qui habite présentement à Toronto, détient le Professorat CTV en gestion des diffuseurs à la Schulich School of Business à l'Université York et est aussi membre du Conseil d'administration de la CBC. Elle siège aux conseils d'administration de différents instituts dont le Canadian Opera Company, l'Institut canadien des recherches avancées, la Fondation pour le journalisme canadien, le Consortium canadien de recherche sur les médias, Historica, Pen Canada et l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision. Elle a été l'objet de nombreuses reconnaissances, y compris des grades honorifiques des universités Carleton, Waterloo et Mount St. Vincent. Elle a été nommée aux temples de la renommée : le Canadian News Hall of Fame et le Canadian Broadcasters Hall of Fame. Madame McQueen est aussi récipiendaire du Prix d'excellence de la Fondation pour le journalisme canadien, et en 2005 elle a été nommée Officier de l'Ordre du Canada. En 2009, elle a été choisie comme récipiendaire du Alberta Film Awards Lifetime Achievement Award.

Voir aussi Journalisme, Menus de la télévision.