Stuart Bruce Greenwood

Stuart Bruce Greenwood, acteur (né le 12 août 1956 à Noranda, au Québec). Bruce Greenwood fréquente la Magee Secondary School à Vancouver et obtient son diplôme d'études secondaires à Zurich en Suisse. Il prévoit devenir skieur professionnel mais, à l'âge de 16 ans, il se blesse au genou. Il fréquente alors l'Université de la Colombie-Britannique pendant trois ans, étudie la philosophie et l'économie, et décroche un petit rôle dans Bear Island (1979; v.f. Le secret de la banquise), un film qui met en vedette Donald Sutherland. Il fréquente l'American Academy of Dramatic Arts à New York en 1980. Ses quelques répliques dans le premier film de Rambo avec Sylvester Stallone, First Blood (1982), qui est tourné en Colombie-Britannique, sont coupées et il n'est plus qu'un figurant. Son premier rôle parlé se produit dans le cadre de l'émission pilote pour la série de HBO The Hitchhiker (1983; v.f. L'Autostoppeur).

Aujourd'hui l'un des acteurs canadiens qui travaille le plus, que ce soit d'un côté ou de l'autre de la frontière, Bruce Greenwood incarne des traîtres comme dans Double Jeopardy (1999; v.f. Double condamnation), des âmes blessées, comme dans The Sweet Hereafter (1997; v.f. De beaux lendemains) d'Atom Egoyan pour lequel il est mis en nomination pour un prix Génie grâce à sa performance dans la peau d'un justicier aux dents écartées, Billy Ansell, et dans Exotica (1994), également d'Atom Egoyan, de pères ordinaires, comme dans Here on Earth (2000; v.f. Un été sur terre), et même de J. F. Kennedy qui sauve le monde de la destruction nucléaire lors de la crise des missiles de Cuba, comme dans Thirteen Days (2000; v.f. Treize jours). Il interprète le premier rôle dans The Republic of Love (2004; v.f. La république de l'amour) de Deepa Mehta, un film romantique canadien à faible budget (pour lequel il est aussi chef de production) inspiré du roman de Carol Shields, et incarne Pierce Lawton dans la série télévisée populaire Knots Landing au début des années 1990. Dans Rules of Engagement (2000; v.f. L'Enfer du devoir), qui met en vedette Tommy Lee Jones et Samuel L. Jackson, il incarne un représentant du gouvernement puissant et légèrement corrompu. Il interprète un autre fonctionnaire pourri dans le film mettant en vedette Will Smith, I, Robot (2004).

Bruce Greenwood se spécialise dans les beaux personnages qui cachent un démon en eux. Dans Hollywood Homicide (2003), il incarne un agent des affaires internes qui complote pour faire tomber le bon flic interprété par Harrison Ford. Dans le suspense sur les fantômes Below (2002; v.f. Abîmes), il joue un capitaine de sous-marin qui a des secrets trop sombres pour les partager. Mais son rôle le plus ignoble doit être celui de Double Jeopardy (v.f. Double condamnation ), le rôle qui fait de lui une vedette, dans lequel il courtise le personnage d'Ashley Judd, l'épouse, puis concocte une intrigue tordue pour simuler son propre meurtre et faire arrêter sa femme pour le crime.

De 1986 à 1989, il incarne Dr Seth Griffin dans la série américaine se déroulant dans un hôpital St Elsewhere (v.f. Hôpital St-Elsewhere). Greenwood remporte un prix Gémeaux pour le rôle de Caleb Stokes dans Road to Avonlea (v.f. Les Contes d'Avonlea) en 1995 et est en nomination pour ses performances dans The Little Kidnappers (v.f. Le secret des deux orphelins) en 1990 et la minisérie Haven en 2001. Il reçoit également une nomination pour un prix Génie pour Being Julia (2004; v.f. Adorable Julia) et une nomination à l'American Screen Actors Guild pour sa participation à Capote (2005). L'un des acteurs les plus occupés du Canada, Bruce Greenwood a un rôle récurrent dans la série télévisée John from Cincinnati (2007) et est apparu dans les films I'm Not There (2007), National Treasure : Book of Secrets (v.f. Benjamin Gates et le livre des secrets, 2007), Star Trek (2009), Dinner for Schmucks (2010) et Barney's Version (2010). Il prête sa voix dans la série animée de télé Young Justice (2010-2011) et joue le rôle du guide Stephen Meek dans Meek's Cutoff (2010), l'histoire des premiers pionniers américains qui voyagent par wagon à-travers le désert de l'Oregon. On a pu le voir dans le thriller Super 8 (2011) et dans le film télé The River, dans lequel il interprétait le rôle de Emmet Cole.

En 2011, il s'est mérité un prix ACTRA of Excellence en hommage à sa contribution dans l'industrie cinématographique. Bruce Greenwood travaille également dans l'industrie de la musique comme guitariste, vocaliste d'arrière-scène et producteur de disques.