Stratas, Teresa

Teresa Stratas, née Anastasia Stratakis, soprano (Toronto, 26 mai 1938). Fille de restaurateurs grecs immigrés, Stratas commence comme interprète de chansons populaires grecques et rêve de devenir chanteuse de cabaret. Toutefois, après avoir étudié au CONSERVATOIRE ROYAL DE MUSIQUE de Toronto de 1954 à 1958 et après avoir remporté la prestigieuse Eaton Graduating Scholarship, elle fait ses débuts de chanteuse d'opéra dans le rôle de Mimi dans La Bohème au Toronto Opera Festival de 1958 et est cogagnante des auditions du Metropolitan Opera en mars 1959. Après ses débuts au Metropolitan Opera en 1959, Stratas y interprète plus de 40 rôles importants. Elle chante au Festival international de Vancouver en 1960 et interprète Desdémone dans Othello à EXPO 67.

Parmi ses nombreux engagements internationaux, Stratas chante à La Scala, à l'Opéra Bolshoi, à Covent Garden, à l'Opéra d'État de Vienne, à ceux de Berlin et de Bavière, à l'Opéra de San Francisco et au Festival de Salzbourg. À l'Opéra de Paris, en mai 1979, elle interprète le rôle titre dans la première représentation de la version complète de Lulu d'Alban Berg. En 1972, elle chante dans La Rondine de Norman CAMPBELL, une production télévisée de Radio-Canada, dans plusieurs films et vidéoclips d'opéra, dont La Traviata de Franco Zeffirelli (1983) et, à New York, dans la comédie musicale Rags (1986), ce qui lui vaut d'être finaliste pour le prix Tony de la meilleure actrice de comédie musicale. En 1991, au Metropolitan Opera, elle crée le rôle de Marie Antoinette dans la première de Ghosts of Versailles de John Corigliano. Ses nombreux enregistrements comprennent notamment Lulu de Berg, Così fan tutte de Mozart, Othello de Verdi et The Unknown Kurt Weill, grandement acclamé.

Grâce à sa voix de soprano lyrique et à sa remarquable présence sur scène, Stratas réalise des interprétations empreintes de subtilité et d'intelligence. Une blessure à l'appareil vocal à la suite d'une intervention chirurgicale en 1955 freine sa carrière Elle est nommée officier de l'Ordre du Canada en 1972, puis artiste de l'année par le Conseil canadien de la musique en 1980 et reçoit le Prix du Gouverneur général pour les arts de la scène en 2000. En 1981, elle part en Inde aider mère Teresa à soigner les malades en phase terminale et, plus tard au cours de la même année, elle porte toute son attention à soigner Lotte Lenya pendant les derniers jours de sa vie.