Mowat, Sir Oliver

Sir Oliver Mowat, homme politique, premier ministre de l'Ontario de 1872 à 1896 (Kingston, Haut-Canada, 22 juill. 1820 - Toronto, 19 avril 1903). Mowat étudie avec divers précepteurs à Kingston, avant de devenir le premier stagiaire en droit auprès de John A. MACDONALD. Il est admis au barreau en 1841 et devient rapidement un avocat de bonne réputation à la Cour de la chancellerie du Haut-Canada. Issu d'un milieu conservateur, Mowat se tourne toutefois vers le Parti réformiste à l'âge adulte. Après une brève incursion en politique municipale, à Toronto, il est membre de l'Assemblée de la Province du Canada de 1858 à 1864 où il jouit d'une grande influence comme chef réformiste. Il est secrétaire provincial sous la brève administration de George BROWN et de A.A. DORION, en 1858, maître général des Postes sous le régime de John Sandfield MACDONALD-Dorion , en 1863-1864, et il reprend ce portefeuille pendant la GRANDE COALITION , en 1864. Mowat prend une part active à la CONFÉRENCE DE QUÉBEC et il est l'un des PÈRES DE LA CONFÉDÉRATION. En novembre 1864, il est nommé vice-chancelier de l'Ontario (Cour de la chancellerie du Haut-Canada), un poste qu'il conservera jusqu'en 1872. Cette même année, il prendra la succession d'Edward BLAKE à titre de premier ministre provincial. Il occupe ce poste et celui de procureur général jusqu'en 1896, alors qu'il est nommé au Sénat et devient ministre fédéral de la Justice. Fait chevalier en 1892, il quitte Ottawa en 1897 pour devenir lieutenant-gouverneur de l'Ontario.

C'est à titre de premier ministre que Mowat se démarque le plus. Homme politique très habile, il forme un Parti libéral pragmatique et modéré, représentatif de tout l'Ontario : protestant et catholique, rural et urbain. Sous la direction de Mowat, l'Ontario atteint sa maturité sur le plan économique, social et politique. Il modernise le secteur agricole, accorde une grande importance à l'industrie, à l'éducation et aux sciences, fait face aux problèmes urbains et reconnaît le rôle des syndicats dans la société. D'importants règlements et programmes sociaux sont adoptés sous son administration. Mowat et son gouvernement contribuent également à la définition du FÉDÉRALISME canadien. Il est le premier défenseur canadien des droits des provinces et, dans la foulée d'une multitude de batailles politiques et juridiques qu'il remporte contre le gouvernement fédéral conservateur de John A. Macdonald, il contribue de façon notoire à modifier la conception d'un Canada fortement centralisé et de provinces faibles et dépendantes. De plus, Mowat et ses collègues font de l'Ontario une province dominante dans la Confédération. Les ressources de l'Ontario augmentent, grâce à son expansion territoriale au Nord et à des frontières substantiellement élargies, après des discussions interminables avec le gouvernement fédéral. Grâce à une bonne gestion des secteurs clés de l'agriculture, de l'industrie et des ressources, il fait de l'Ontario la plus riche des provinces et l'on peut sans contredit affirmer que l'Ontario est entrée dans l'ère moderne sous l'administration de Mowat.