Shauna Singh Baldwin

Shauna Singh Baldwin, auteure, poétesse, dramaturge, productrice radio (Montréal, Québec, 1962). Née au Québec, élevée en Inde, elle obtient un MFA de l'UNIVERSITÉ DE LA COLOMBIE-BRITANNIQUE, un M.B.A. de l'Université Marquette à Milwaukee, au Wisconsin, où elle s'installe au début des années 1990. Baldwin, qui conserve sa citoyenneté canadienne, travaille à titre de consultante en technologie de l'information, de conceptrice de sites web et de restauratrice. De 1991 à 1994, elle anime l'émission de radio indépendante Sunno, « The East-Indian-American radio show where you don't have to be a East-Indian to listen! » (La radio américano-indienne de l'Est qui ne s'adresse pas qu'aux Indiens de l'Est!). Observatrice attentive des conflits d'identité et d'allégeance que vivent les personnes qui passent d'une culture à l'autre dans le village global d'aujourd'hui, Baldwin est reconnue au Canada et à l'étranger pour ses écrits.

Baldwin coécrit A Foreign Visitor's guide to America en 1992 et publie son premier recueil de nouvelles, English Lessons and Other Stories, en 1995.

Elle attire l'attention d'un plus grand lectorat avec la parution de What the Body Remembers en 1999, traduit en onze langues, récipiendaire du prix des écrivains du Commonwealth pour la région du Canada et des Caraïbes et en nomination pour le prestigieux prix Orange pour la fiction. Il s'agit d'une description extrêmement évocatrice de la communauté panjabi sikh avant et après la séparation de l'Inde et du Pakistan en 1947. Le roman raconte l'histoire de Roop, deuxième épouse d'un propriétaire sikh qui n'a pas eu d'enfants de sa première épouse. Baldwin montre comment le patriarcat est le reflet du système colonial par le biais de l'interaction entre ces deux femmes dans le contexte plus large du colonialisme britannique et de la création de deux nouvelles nations. À l'instar des Indiens qui doivent se soumettre au British Raj, les deux épouses doivent faire de même pour l'époux qu'elles partagent.

Cet intérêt pour le fonctionnement souvent subtil du colonialisme se poursuit dans son deuxième roman The Tiger's Claw, publié en 2004 et mis en nomination pour le PRIX GILLER, qui raconte la vie de Noor Inayat Khan, combattante de la Résistance française. Comme Baldwin, Khan vit dans de nombreux pays et crée nombre d'allégeances nationales. L'auteure décrit comment Khan est taxée d'étrangère par ses ravisseurs nazis et par les historiens depuis la Deuxième Guerre mondiale. À travers Noor Khan, Baldwin propose un parallèle entre les conséquences de la doctrine fasciste nazie et celles de la politique coloniale britannique en Inde et ailleurs. Baldwin est profondément sensible aux répercussions de la doctrine et de la croyance religieuses sur la vie des femmes.

Dans son recueil de nouvelles de 2007, We Are Not In Pakistan: Stories, Shauna Singh Baldwin explore plus profondément les réalités d'une citoyenneté transmondiale. Elle cible la difficulté de comprendre la culture de l'autre, de trouver des moyens de s'adapter à l'étrangeté de nouveaux milieux culturels, de se redéfinir soi-même tout en gardant des liens avec ses anciens comportements. Dans une prose claire de facture prudente, elle aborde les effets nocifs du racisme du point de vue personnel comme du point de vue des institutions en recourant à des personnages dont les luttes pour s'adapter et s'épanouir sont souvent difficiles mais toujours captivantes.

Bien qu'elle soit connue surtout pour sa prose, Baldwin s'exprime en d'autres genres. Sa poésie et ses essais sont publiés dans des revues en Amérique du Nord et en Inde. Elle donne à We Are So Different Now, sa pièce créée en 2010, un titre qui est à la fois une affirmation et une question. Sur une trame de mythes anciens, d'histoire et souvent d'humour noir (par exemple, des danseurs exécutent des adaptations telles que la « danse du mariage arrangé par Internet » et la « danse de la salle d'audience »), la pièce revient sur les préoccupations récurrentes de l'auteure pour la transformation culturelle et en particulier la manière dont les femmes vivent ces changements, « suspendues entre ciel et terre », comme Draupadi dans le mythe, entre la tradition et les nouvelles possibilités.

Parmi les prix remportés par Baldwin, citons le prix India's Jawaharlal Nehru for Public Speaking (médaille d'or), le prix Shastri for English Prose (médaille d'argent), le prix Writer's Union of Canada Short Prose Competition for Developping Writers et le prix Council Literary (nouvelle) de la chaîne anglaise de la radio de Radio Canada.