Saskatchewan Wheat Pool

  Au début du XXe siècle, les agriculteurs frustrés de ne pouvoir gagner un prix équitable pour leur blé créent, en 1923, la Saskatchewan Wheat Producers Co-operative Ltd (officieusement connue comme le Saskatchewan Wheat Pool). Son but est de vendre le BLÉ directement aux importateurs de façon méthodique et stable, plutôt que par l'entremise de la bourse des grains et des marchés à terme (voirMANUTENTION ET COMMERCIALISATION DU GRAIN). Les revenus sont mis en commun et répartis annuellement entre les membres une fois les dépenses payées. (Cette fonction est reprise par la COMMISSION CANADIENNE DU BLÉ lors de sa fondation en 1935). Le premier président du Pool est A.J. McPhail, et le premier SILO À GRAINS (qui existe toujours) est construit à Bulyea en 1925.

 Au début, la compagnie confie aux entreprises établies de stockage de grain la manutention du grain livré par ses membres. En 1926, elle achète la Saskatchewan Co-operative Elevator Co., qui possède 451 silos et 4 terminaux céréaliers. En 1928-1929, le Pool possède déjà 970 silos et manutentionne 158 millions de boisseaux (57,5 millions hl) de blé par année. Il est l'une des premières victimes de la CRISE DES ANNÉES 30 et s'endette considérablement, mais il s'en tire et devient la plus grande organisation du genre au Canada après la Seconde Guerre mondiale. À son apogée au début des années 1960, le Saskatchewan Pool possède environ 1260 silos de bois, tous situés en Saskatchewan.

En 1953, la Saskatchewan Wheat Producers Co-operative Ltd est rebaptisée Saskatchewan Wheat Pool.

Au début des années 1970, le Pool exploite plus de 1200 silos ruraux ainsi que des terminaux d'exportation à Thunder Bay et un terminal à Vancouver. Toutefois, le nombre de silos est progressivement réduit (à environ 600 en 1984, 260 en 2000 et 17 en 2001), et les silos sont remplacés par des terminaux de l'intérieur à volume élevé. Le Pool se diversifie pour toucher à presque tous les domaines de l'activité agricole, notamment les engrais, la transformation des oléagineux, la margarine, l'huile de table et le bétail. Il publie aussi le journal Western Producer (maintenant détenu par le Glacier Media Groups) et commence à éditer des livres en 1954, sous la raison sociale de Western Producer Prairie Books.

Les interventions de la compagnie dans les affaires publiques sont tout aussi importantes. Ses représentants élus font des pressions à tous les ordres de gouvernement pour promouvoir des politiques favorisant l'agriculture et participent aux discussions internationales sur les politiques agricoles. Le chiffre d'affaires de la compagnie (1,7 milliard de dollars) la place au 50e rang parmi les corporations canadiennes en 1986. La compagnie compte 3 513 employés et les 70 000 agriculteurs qui en sont membres en ont l'entière propriété.

En mars 1996, le Pool cesse d'être une coopérative pour devenir une société cotée en bourse. L'entreprise réalise des profits décents de 1996 à 1998 mais subit de grosses pertes de 1999 à 2003, en raison du bas prix des céréales et des matières premières, et de la concurrence accrue d'Agricore, une société formée en 1997 par la fusion de l'Alberta Wheat Pool et du Manitoba Pool Elevators. La situation s'aggrave et le Pool perd sa position en tant que premier manutentionnaire de grains du Canada, lorsqu'Agricore prend le contrôle d'United Grain Growers pour former Agricore United en 2001.

En novembre 2006, le Saskatchewan Pool tente de prendre le contrôle d'Agricore United en proposant un échange d'actions avec peu ou pas d'argent, mais le conseil d'administration d'Agricore United rejette l'offre. En février 2007, les compagnies James Richardson International (JRI) et Agricore United annoncent qu'elles ont négocié un accord de fusion pour former une nouvelle société appelée « Richardson Agricore ». Suite à une guerre d'enchères menant à une offre en actions et en espèces de la part du Saskatchewan Pool, et à une offre en numéraire de JRI, le Pool l'emporte en mai 2006. En juin, Agricore United devient une filiale en propriété exclusive du Saskatchewan Wheat Pool, mettant ainsi fin à l'ère des coopératives agricoles dans les prairies. La nouvelle société, appelée Viterra, est lancée le 20 juin 2007.

Parmi les plus de 1250 silos agricoles du Saskatchewan Wheat Pool ayant marqué le paysage de la province pendant des années, moins de 275 existent encore aujourd'hui et témoignent de l'histoire agricole de la Saskatchewan.