Jeunesse et formation

Sandy Silver est né à Antigonish, en Nouvelle-Écosse. C’est le fils d’Eugene et de Germaine Silver, qui ont tenu Silvers Cleaning & Laundry pendant quatre décennies. Il a deux frères – Tim et Mike – et une sœur – Gena – qui ont tous fait carrière dans le domaine médical. Comme son père, Sandy Silver est passionné de musique et grandit en jouant de la guitare et de la batterie dans le sous-sol de la maison familiale. Il joue aussi au basketball et fait des courses de motocyclettes.

Sandy Silver poursuit des études à l’Université St. Francis Xavier et obtient un degré en mathématiques, avec une mineure en psychologie. En 1996, il obtient un baccalauréat en éducation de l’Université du Maine. Diplôme en poche, Sandy Silver et un de ses amis (également un enseignant) font leurs valises et traversent le pays en voiture jusqu’au Yukon sur les conseils d’un autre ami qui y a déménagé et qui leur a fait part de son enthousiasme pour la vie dans le nord du Canada.

Déménagement au Yukon

En août 1996, Sandy Silver et son ami arrivent à Whitehorse, la plus grande ville du Yukon. Dès leur arrivée en ville, ils prennent contact avec l’administration de l’École secondaire F.H. Collins et proposent d’entraîner les élèves au basketball. Les deux amis sont immédiatement embauchés comme enseignants suppléants. Sandy Silver enseigne à l’école de Whitehorse pendant deux ans puis déménage au nord, à Dawson City, pour enseigner les mathématiques à l’École Robert Service en 1998. Le professeur de mathématiques s’intègre à la communauté, entraîne des équipes de basketball, de badminton et de volleyball et travaille comme bénévole pour le service de lutte contre les incendies de Dawson City, Ruban blanc Yukon et la Learning Disabilities Association of Yukon. Il occupe également le poste de président du Festival de musique de Dawson City et joue pendant deux ans avec les Pointer Brothers, un groupe populaire du Yukon. Sandy Silver travaille aussi au sein de la communauté Tr’ondëk Hwëch’in. Il supervise les stages des enseignants, encadre les adolescents « à risque » et participe au rassemblement bisannuel de Moosehide, une célébration de la culture autochtone avec au programme de la musique, de la danse, des festins et des ateliers.

Député libéral à l’Assemblée législative du Yukon

Sandy Silver fait son entrée sur la scène politique territoriale lors des élections de l’automne 2011 en tant que candidat du Parti libéral du Yukon pour la circonscription du Klondike. (Le Klondike est la plus ancienne circonscription du Yukon. Elle a été créée en 1905.) Sandy Silver est élu, tout comme Darius Elias, qui conserve son siège pour les Vuntut Gwitchin, mais les libéraux perdent d’autres sièges et sont réduits au statut de troisième parti derrière le Parti du Yukon, vainqueur des élections, et le Nouveau Parti démocratique, premier parti d’opposition. En août 2012, moins d’un an plus tard, Darius Elias quitte le parti pour devenir indépendant, faisant ainsi de Sandy Silver le seul député libéral de l’Assemblée législative du Yukon et le leader par intérim du parti.

Leader du Parti libéral du Yukon

En février 2014, Sandy Silver est élu par acclamation leader du Parti libéral du Yukon. Il s’engage alors à redonner du tonus à l’organisme en recrutant de nouveaux candidats et en s’ouvrant à de nouvelles idées. Durant la campagne des élections territoriales de 2016, il souligne l’engagement du parti en faveur de l’emploi, de l’économie et de l’environnement. Le premier ministre Darrell Pasloski du Parti du Yukon déclare vouloir s’opposer à la taxe sur le carbone imposée par le gouvernement fédéral, mais Sandy Silver et le Parti libéral du Yukon maintiennent que la taxation du carbone est inévitable et qu’ils projettent de négocier avec le gouvernement fédéral pour faire en sorte que les Yukonnais bénéficient de remises. Parmi ses 130 promesses, Sandy Silver s’engage entre autres à assurer la transparence, l’obligation de rendre compte et la collaboration au sein du gouvernement. Son programme s’articule autour de cinq priorités : de bons emplois dans un environnement durable; un Yukon moderne; toutes les communautés sont importantes; des vies plus saines et plus heureuses; et un gouvernement au service des administrés.

Premier ministre Sandy Silver

Le 7 novembre 2016, le Parti libéral remporte 11 des 19 sièges de l’Assemblée législative du Yukon, soit un gain de 10 sièges par rapport à l’élection précédente, une progression record dans l’histoire des partis politiques du Yukon. Sandy Silver obtient plus de 59 % des suffrages dans sa circonscription, conserve son siège et devient premier ministre du Yukon.

En plus de ses responsabilités à son poste de premier ministre, il assume les fonctions de ministre des Finances et de ministre chargé du Bureau du Conseil exécutif, qui comprennent des tâches intergouvernementales et les relations avec les Autochtones. Tout comme le premier ministre Justin Trudeau, il met sur pied un cabinet équilibré, puisque six des ministres sont des femmes. Dans sa lettre de mandat (datée du 6 janvier 2017), Sandy Silver déclare que son « gouvernement fera le nécessaire pour créer des emplois, tout en visant un juste équilibre entre le renforcement et la diversification de notre économie et une saine intendance environnementale ». Il met également l’accent sur les relations avec les Premières Nations du Yukon, et s’engage à veiller à ce que son gouvernement « s’emploie activement et continuellement à favoriser la réconciliation et à respecter l’esprit et l’intention des ententes définitives et des ententes sur l’autonomie gouvernementale des Premières Nations ».

Au début du mois de décembre 2016, Sandy Silver participe à une réunion des premiers ministres du Canada à Ottawa, accompagné de la chef Roberta Joseph et du chef Doris Bill, pour discuter du plan du gouvernement en matière de changements climatiques. Comme la plupart des autres provinces et territoires, le Yukon a adopté le Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques, aux termes duquel les gouvernements territorial et fédéral s’engagent à collaborer sur les « projets d’énergie renouvelable et de recherche ainsi que des projets pilotes, de même que [sur] l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments ». Aux termes de l’entente, le Yukon pourra conserver l’intégralité des revenus issus de la tarification du carbone.

Le financement des soins de santé est également une des priorités de Sandy Silver et du gouvernement du Yukon. En décembre 2016, les premiers ministres rejettent une entente de financement proposée par le gouvernement fédéral libéral. Les gouvernements territoriaux du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut négocient néanmoins une entente séparée en janvier 2017. En plus de l’actuel programme du Transfert canadien en matière de santé, qui garantit une augmentation du financement de base des services de santé d’au moins 3 % par an, le gouvernement fédéral s’engage à fournir 6,2 millions de dollars supplémentaires pour l’infrastructure des organisations de soins à domicile et 5,2 millions de dollars pour les initiatives en matière de santé mentale au Yukon, sur une période de dix ans à compter du début de l’année fiscale 2017-2018.