Rabin, Linda

Linda Rabin, professeur, chorégraphe et directrice artistique (Montréal, 28 septembre 1946). Elle découvre la danse avec Elsie Salomons, Séda Zaré et Birouté Nagys pour ensuite être diplômée en danse de la Juilliard School of Music de New York. Elle suit des cours chez Martha Graham, à la Connecticutt School of Dance et avec Zena Rommett. Elle acquiert une formation complémentaire auprès de Richard Pochinko et son Theatre Resources Centre d'Ottawa (ateliers de masques; travail vocal avec Ann Skinner). Plus tard, elle développe une connaissance approfondie en Body Mind Centering, Alexander, Shiatsu, Pilates et ideokinesis.

L. Rabin chorégraphie sa première oeuvre en 1972, pour la Batsheva Dance Company de Tel Aviv, après un séjour comme répétitrice au Ballet Rambert de Londres. Bien qu'elle ait dansé par le passé sa contribution porte surtout sur l'enseignement et la chorégraphie. Pédagogue réputée, elle a enseigné au Canada, en Israël, en Angleterre et au Guatemala.

Sa recherche chorégraphique intègre des éléments de théâtre, de rituel, de danse contemporaine ainsi que des approches postmodernes et classiques. Ses oeuvres figurent au répertoire de plusieurs compagnies canadiennes et de la Nederlands Danz Theater 2. Tantôt lyriques, tantôt épurées, elles démontrent une spiritualité profonde et un travail détaillé et musical.

Elle signe une oeuvre majeure, La déesse blanche, en 1977. C'est la première chorégraphie montréalaise qui se déroule pendant une soirée entière. Le public se déplace d'une salle à l'autre pour assister à ce cérémonial intimiste qui exploite le rituel, les archétypes féminins, le travail vocal, le texte et la danse et donne le ton au courant minimaliste montréalais utilisant épuration et temps dilaté.

En 1981, elle fonde, à Montréal, Linda Rabin danse moderne mettant à contribution sa connaissance intime des techniques Graham, Limon et Holm et comblant un vide en termes de formation moderne à Montréal; elle crée aussi une troupe, Triskelian Dance Foundation, qui ne dure que deux saisons. Rebaptisée Les ATELIERS DE DANSE MODERNE DE MONTRÉAL INC (LADMMI) en 1985, l'école vise à former des interprètes professionnels. Quittant le gouvernail de LADMMI en 1993, Rabin continue toutefois à y enseigner comme elle le fait également ailleurs.

Après un passage comme professeur à l'UQAM, elle réoriente sa carrière aux alentours de 1997 afin d'intégrer mouvement, spiritualité et biomécanique dans sa vision et veiller à la santé corporelle non seulement des danseurs mais de l'être humain en général.