Premières nations

Au Canada, Premières nations est le terme utilisé par les populations autochtones ou indigènes pour désigner les INDIENS. Il inclut parfois les MÉTIS et les INUITS. La terminologie qui s'applique aux AUTOCHTONES ou aux indigènes est complexe et ne correspond pas toujours aux termes que ces derniers utiliseraient. Le mot « Indien » désigne soit un membre d'une population autochtone de l'hémisphère occidental (excluant les Inuits et les Métis), soit un Indien tels que défini dans la LOI SUR LES INDIENS. Durant les années 70, le terme « Inuit » remplace le terme « ESQUIMAU » et désigne les populations du Nord du Canada, de l'Alaska, du Groenland et de l'Est de la Sibérie. Les Métis, quant à eux, sont des autochtones d'ascendance mixte : Indien et Français, Indien et Anglais ou Indien et Écossais. Certains Métis se considèrent comme le seul vrai peuple autochtone ou « d'origine », car ils sont les seuls à avoir formé un nouveau groupe en Amérique du Nord.

De part le monde, ces peuples préfèrent souvent l'appellation plus large d'« autochtones » qui élimine la distinction entre « sang pur » et « sang mixte », une distinction importante pour les Métis. Le terme autochtone est aussi celui utilisé à l'article 35 de la Loi constitutionnelle de 1982 (voir LOI CONSTITUTIONNELLE DE 1982 : DOCUMENT) et désigne les Indiens, les Inuits et les Métis du Canada.

Les autochtones se considèrent parfois comme un peuple indigène minoritaire et, jusqu'à 1980, comme un peuple du « quart monde ». Ainsi, la Déclaration des Dénés de 1975 inclut-elle la phrase suivante : « Nous, les Dénés, faisons partie du quart monde. » (voir NATION DÉNÉE). Parmi les peuples du quart monde, figurent les Aborigènes d'Australie, les Maoris de Nouvelle-Zélande, les Aïnous du Japon, les Saamis des pays scandinaves et les populations indiennes d'Amérique Centrale et d'Amérique du Sud. Les minorités indigènes du quart monde se définissent comme un peuple sans pouvoir, exploité et colonisé, vivant dans les pays industrialisés, les pays du deuxième et du tiers monde; c'est-à-dire dans les États-nations industrialisés, capitalistes, démocratiques, socialistes, communistes, en voie de développement et dans les pays en construction.

En 1980-1981, le Conseil mixte de l'ASSEMBLÉE DES PREMIÈRES NATIONS utilise le terme « Premières nations » pour la première fois dans la Déclaration des Premières nations. Premières nations fait souvent référence aux Amérindiens seulement. Symboliquement, le terme cherche à donner aux peuples autochtones, en quête d'autodétermination et d'autonomie gouvernementale, le statut de « premiers parmi des égaux » aux côtés des peuples fondateurs : les Anglais et les Français. Ce terme n'est pas utilisé par les autochtones qui vivent à l'extérieur du Canada.