D'une superficie de 1 168 km2, le Petit lac des Esclaves est situé à 577 m d'altitude, au centre de l'Alberta, à environ 200 km au nord-ouest d'Edmonton. Il est alimenté par de nombreuses petites rivières, dont la Swan, la Driftpile, la Prairie Est et la Prairie Ouest, et se déverse à l'est par la Petite rivière des Esclaves dans la RIVIÈRE ATHABASCA. Bien qu'il n'ait jamais vu le lac, l'explorateur Alexander Mackenzie avait noté le nom cri donné au lac. Les Cris l'avaient nommé en souvenir des « étrangers » (ou Esclaves, nom d'une tribu indienne) qui avaient déjà habité dans cette région et on a ajouté « petit » pour le distinguer de son homonyme situé dans les Territoires du Nord-Ouest (voir GRAND LAC DES ESCLAVES). David THOMPSON est le premier non-Autochtone qui a atteint le Petit lac des esclaves, en 1799; il l'a traversé en 1802.

La plus ancienne colonie allochtone de la région s'est installée sur la rive ouest du lac, au large de Buffalo Bay, où la Compagnie du Nord-Ouest a établi un poste de traite en 1802; une mission catholique s'y est ensuite installée en 1872. C'est à Stony Point, dix kilomètres plus au sud, qu'a été négocié le Traité 8 avec les Cris du district, en 1899. Au lieu où a été signé le Traité, une autre communauté s'est installée pour devenir par la suite la ville de GROUARD.

La ville de SLAVE LAKE, située au sud-est du lac, tire son origine de la communauté de Sawridge. Établie à la décharge du lac, Sawridge était aussi, à l'origine, un poste de traite des fourrures. En 1910, la ville était un centre pour les bateaux à vapeur, jusqu'à l'arrivée de la ligne de chemin de fer Edmonton - Dunvegan - Colombie-Britannique, en 1914. La ville du chemin de fer a été subdivisée peu de temps après. On trouve également plusieurs réserves indiennes cris sur la rive sud du lac administrées assez librement par le Conseil de bande régional du Petit lac des Esclaves.

Le Petit lac des Esclaves est connu pour ses plages de sable sur ses rives sud et nord-est. C'est une zone migratoire et d'alimentation importante pour les CYGNES siffleurs et autres sauvagines, et le lieu de surveillance des migrations situé le plus au nord du Canada. On y trouve également le Boreal Centre for Bird Conservation, un établissement d'enseignement et de recherche pour l'étude d'oiseaux boréaux dans leur zone de reproduction. Deux parcs provinciaux, celui du PETIT-LAC-DES-ESCLAVES, sur la rive nord-est, et celui de Hilliard's Bay, sur la rive nord-ouest, protègent des sections de la rive.

Les principales activités économiques de la région sont l'exploration et le développement pétrolier et gazier, ainsi que la foresterie. Les touristes sont attirés par les plages et la pêche sportive. On y pratique également la pêche commerciale du corégone.