Paul Desmarais, financier (né le 4 janvier 1927 à Sudbury, ON et décédé le 8 octobre 2013 à Charlevoix, QC). Il était le fils de Jean-Noël Desmarais, avocat de Sudbury, et de Lébéa Laforest, et le petit-fils du bûcheron et pionnier du Nord de l'Ontario Noël Desmarais, qui a donné son nom à la municipalité de Noëlville.

Après avoir obtenu un baccalauréat en commerce à l'Université d'Ottawa (1949), Paul Desmarais étudie à la Osgoode Hall Law School. Il retourne à Sudbury pour diriger la compagnie d'autobus de son père (Sudbury Bus Lines), transformant une entreprise au bord de la faillite en une exploitation lucrative. Il épouse Jacqueline Maranger en 1953. Ensemble, ils ont quatre enfants : Paul fils, André, Louise et Sophie.

Après avoir vécu et travaillé à Ottawa comme propriétaire-directeur de Gatineau Bus Lines à la fin des années 1950, Desmarais exploite la compagnie Québec Autobus et s'installe avec toute sa famille à Montréal au début des années 1960. En 1961, il achète Provincial Transport, société de transport de passagers assez importante établie au Québec et en 1964, il se porte acquéreur de Gelco Enterprises (auparavant Gatineau Electric Co.). En 1965, il achète Trans-Canada Corp. Fund (TCCF), son premier conglomérat, par lequel il prend le contrôle de La Presse (Montréal), principal journal montréalais de langue française, de CKAC, principale station de radio francophone de Montréal, d'Imperial Life Toronto, importante compagnie d'assurances, ainsi que de plusieurs autres journaux quotidiens et hebdomadaires.

En 1968, Paul Desmarais prend le contrôle de Power Corporation du Canada par l'intermédiaire de TTCF, dont il est le président et chef de la direction jusqu'en 1996, date à laquelle ses fils Paul et André le remplacent et deviennent co-PDG. De 1996 à son décès, Desmarais demeure président du comité exécutif de Power Corp., l'un des principaux conglomérats du Canada. Ses principales filiales sont le Groupe de communications Square Victoria (qui inclut Gesca, éditeur d'hebdomadaires), Corporation Financière Power et Corporation Énergie Power. Power Corporation est également un actionnaire d'envergure et détient des participations financières importantes dans des holdings européens, asiatiques et américains.

En 2010, Paul Desmarais siège au conseil d'administration de plusieurs entreprises, la plupart ayant des liens étroits avec Power Corp., ainsi que du Groupe Bruxelles Lambert SA. Il est le président fondateur et président honoraire du Conseil d'affaires Canada-Chine. Il est aussi président du conseil et directeur général de Pargesa Holding SA. Enfin, il siège au conseil consultatif canadien du Carlyle Group, société mondiale établie aux États‑Unis et spécialisée dans l'investissement en capital.

Paul Desmarais comptait parmi les dix personnes les plus riches du Canada et il était considéré comme l'un des hommes les plus puissants du pays. Il possédait un domaine de 75 kilomètres carrés à Sagard (Québec), hameau canadien‑français de 260 habitants situé dans la région de Charlevoix. En 2005, il a fait construire une église catholique en bois jaune qu'il a offerte à la population de Sagard.

Paul Desmarais a été décoré à plusieurs reprises et s'est vu décerner les Ordres du mérite du Canada, de France et de Belgique. Il a été fait Grand Montréalais (1984), Compagnon de l'Ordre du Canada (1987), Officier de l'Ordre national du Québec (1988), Commandeur de l'Ordre de Léopold II (1991) et Grand Croix de l'Ordre national de la Légion d'honneur (2008). En 1992, il est devenu membre du Conseil privé de la Reine pour le Canada. En 2007, il a reçu le Prix d'excellence pour le leadership au Canada, décerné par l'Université d'Ottawa. Une dizaine d'universités canadiennes lui ont remis un doctorat honorifique.

Mécène très connu, Paul Desmarais a fait d'importants dons au Pavillon Jean‑Noël Desmarais du Musée des beaux-arts de Montréal (1991), au Pavillon Paul‑G.‑Desmarais de l'Université de Montréal (1996) et au Pavillon Desmarais de l'Université d'Ottawa (2007).