Nonnie (Margaret) Griffin

 Nonnie Griffin, née Lorna Margaret Jean, actrice (Toronto, 20 octobre 1933). Nonnie Griffin étudie au couvent St. Margaret à Kirkfield, en Ontario, jusqu'à 14 ans, puis à l'école secondaire Noranda, à Noranda, au Québec, avant d'étudier le chant, l'art oratoire et le théâtre au ROYAL CONSERVATORY OF MUSIC, à Toronto, de 1949 à 1952. Dotée d'une beauté frappante, d'un don pour l'imitation et d'un jeu d'actrice simple et sincère combinant puissance et vulnérabilité, Griffin laisse sa marque artistique dans de nombreux milieux, mais surtout en tant qu'actrice à la radio.

À 16 ans, sous le nom de Margaret Griffin, elle se produit au Red Barn Theatre à Jackson's Point, en Ontario, et deux ans après, elle devient l'ingénue en résidence du Canadian Repertory Theatre à Ottawa. Elle apparaît au Peterborough Summer Theatre à 19 ans et, à l'automne 1953, avec les Jupiter Players à Toronto. On la voit également dans une production très réussie de Ring Around the Moon au Royal Alexandra Theatre. La même année, elle joue le rôle de la jeune écossaise Kate MacDonald dans The Blood Is Strong de Lister SINCLAIR. Alors que la télévision de la SRC n'en est qu'à ses débuts, la pièce de Sinclair, avec Nonnie Griffin (sous le nom de Margaret), est diffusée en direct en 1954 et elle est acclamée par la critique. Plusieurs émissions de télévision suivent, dont Kathleen (1954), dans laquelle elle est particulièrement drôle dans le rôle principal.

Dans les années 1950, le Crest Theatre lui attribue le rôle de Muriel dans Ah, Wilderness! et dans Charley's Aunt. Elle participe à la très populaire production musicale d'Anne of Green Gables en 1956 et reprend le rôle de Diana, à la demande du public, en 1958. Elle apparaît dans l'émission de télévision The Last of the Mohicans et, sur scène, dans The Boyfriend en 1958 avant de chercher du travail en Angleterre (1958-1961). Elle passe des auditions avec brio au Bristol Old Vic Theatre à Londres pour John Hale, qui lui donne le rôle de Luciana dans The Comedy of Errors, qui est également présentée au Baalbek International Festival de renommée mondiale, au Liban.

Au Canada, Griffin a déjà une carrière impressionnante, avec des rôles dans la série Stage à la radio de la SRC (1953-1956) ainsi que dans nombre de pièces nécessitant un accent écossais ou irlandais, entre autres. Sa virtuosité pour les accents et sa capacité de jouer différents âges et styles sont d'énormes atouts. Son travail se distingue par sa délicatesse et son intelligence et, lorsqu'elle retourne au Canada en 1961, on l'entend à nouveau régulièrement à la radio de la SRC. En 1964, elle choisit comme nom d'artiste Nonnie Griffin pour se démarquer de Margaret Griffin (une actrice américaine), qui est son aînée. Lorsque John DRAINIE (peut-être le plus grand acteur à la radio du Canada) meurt en 1966, Griffin lui succède dans la série populaire Canadian Short Stories.

En 1968, Griffin adapte l'autobiographie de Sean O'Casey, I Knock At The Door, et joue la mère de O'Casey dans la version théâtrale. Elle est en nomination à deux reprises pour le prix Andrew Allan, tout d'abord en 1983 pour son interprétation du rôle de la jeune Emily dans Our Town, puis en 1984 pour Blood Root. Elle joue ensuite Constanze, la femme de Mozart (joué par Brent CARVER), dans une série en cinq parties à l'émission de radio de la SRC Ideas, en 1991.

Griffin rayonne également à la télévision, que ce soit en direct ou en enregistrement. Elle apparaît dans When Soft Voices Die de Lister Sinclair (1954), aux côtés de Lorne GREENE, dans la première production de la version musicale de Anne of Green Gables (en direct en 1956 et en 1958), ainsi que dans les séries Alexander Graham Bell (1963), Room to Let (1963-1964), Castle Zaremba (1970), Jalna (1975), Royal Suite (1973), King of Kensington (1978), Doc (2002-2003), RoboCop (1994, v. f. Robocop), Polka Dot Door (1974-1980) et Good Fences (2003, v. f. Au-delà des barrières).

Son travail sur scène est également varié, puisqu'elle joue d'un océan à l'autre, sans négliger le circuit estival en Ontario. Elle brille dans les rôles de Billie Dawn dans Born Yesterday (Bastion, 1974), de Widow Quin dans The Playboy of the Western World (Centaur Theatre, 1976), de Mme Rafi dans The Sea (Phoenix, 1977), de Dolly Levi dans Hello, Dolly! (Limelight, 1989), de Marilla dans Anne of Green Gables (Huron Country Playhouse, 1984, et Red Barn, 1998) et de la personne âgée victime d'un accident vasculaire cérébral dans Wings (production indépendante, 2000). Peter O'Toole lui accorde un rôle dans Uncle Vanya (1978) lorsqu'il fonde sa propre compagnie à Toronto dans le but de présenter des pièces au Royal Alexandra Theatre.

Griffin crée ses propres solos, comme Keats Yeats and Other Greats (1995), Tea and Poetry (1999), Nonnie In Performance (2003), From Convent to Show Biz (2004) et Show Biz and Other Addictions (2006). Ce dernier est aussi le titre de son livre étonnamment sincère, vivant et émouvant, publié en 2002 sous forme de journal, qui présente un compte rendu sans réserve de sa vie, de ses déceptions, de ses triomphes et de ses peines d'actrice pendant la période allant de 1977 à 1990. Elle apparaît dans Sister Annunciata's Secret (2010), une pièce solo qu'elle écrit, à l'Annex Theatre à Toronto et met en scène la comédie musicale de Warwick The Flying Avro Arrow (2010) pour l'Alumnae Theatre Company de Toronto.

Griffin est l'arrière-petite-fille de sir William MACKENZIE, fondateur de la Canadian Northern Railway.