Muenzer, Lori-Ann

 Lori-Ann Muenzer (Edmonton, Alberta, 21 mai 1966). Lori-Ann Muenzer est la première Canadienne à remporter une médaille d'or en CYCLISME à des JEUX OLYMPIQUES. Elle reçoit son premier 10-vitesses de son grand-père, un vélo à réparer, et ses souvenirs sont empreints de ses courses à toute vitesse dans les rues d'Edmonton, sa ville natale. Elle commence sa carrière comme cycliste élite en 1993, mais ses débuts sont marqués par des blessures qui lui coûtent une place au sein de l'équipe des JEUX DU COMMONWEALTH en 1994. Une chute d'une falaise de 60 m lors d'une randonnée en montagne met presque fin à sa carrière de cycliste en 1999.

Après ces contrecoups, la carrière de Lori-Ann Muenzer connaît une ascension. Elle gagne plusieurs médailles lors de compétitions internationales, dont deux d'argent et deux de bronze aux Championnats du monde du cyclisme sur piste et une d'argent et deux de bronze aux Jeux du Commonwealth de 1988 et 2002. Elle représente le Canada pour la première fois aux Jeux Olympiques 2000 à Sydney, en Australie, où elle se classe parmi les dix premières. Son but de se rendre aux Jeux d'Athènes se concrétise en 2004 lorsqu'elle bat Tanya Dubnicoff à l'épreuve du 500 m lors des sélections olympiques, ce qui lui vaut une place au sein de l'équipe olympique canadienne. En même temps qu'elle se consacre à sa carrière, elle travaille comme secrétaire juridique à Edmonton.

À 38 ans, Lori-Ann Muenzer est la cycliste la plus âgée aux Olympiques d'Athènes, mais elle déclare publiquement que son âge la rend plus forte et plus raisonnable. Après avoir remporté la victoire contre l'Australienne Anna Meares, elle se mesure à la Russe Tamilla Abassova, âgée de 21 ans, aux finales pour la médaille d'or. Lori-Ann Muenzer devance Abassova tard dans la première course; les deux sont côte à côte lors de la seconde, roulant à juste un peu plus de 59 km/h, et Muenzer termine première.

Bien qu'elle ait amorcé sa carrière d'athlète plus tard que la plupart des autres, elle accumule 13 titres nationaux et 11 médailles de la Coupe du monde et est la cycliste canadienne qui remporte le plus d'honneurs. En 2004, elle est nommée athlète féminine de l'année par la Canadian Press & Broadcast News et est intronisée au Temple de la renommée des sports de l'Alberta. Elle reçoit du YWCA en 2005 le prix Tribute to Women of Distinction Honourable Lois E. HOLE pour l'ensemble de ses réalisations. Elle fait l'objet d'un film documentaire produit à Edmonton.