Monette, Hélène

 Hélène Monette, poète et romancière (Saint-Philippe de Laprairie, Qc, 11 juin 1960). Après des études en arts, en histoire de l'art et en littérature à l'Université de Montréal et à Concordia, Hélène Monette se tourne vers l'édition et devient la cofondatrice du magazine Ciel variable, qui deviendra par la suite CV Photo.

Très impliquée dans le milieu culturel par le biais de la poésie, Hélène Monette se produit sur plusieurs scènes, quelques fois accompagnée de musiciens, pour des lectures de poésie. Elle parcourt la France, le Mexique et le Portugal en se produisant dans divers festivals et en rencontrant étudiants et auteurs.

Sous la direction de Mitsiko Miller elle enregistre La vache enragée, poèmes engagés, et Manifeste pour contrer la violence faite aux femmes. On la retrouve aussi dans nombre de vidéos clips et même au cinéma dans Seule dans mon putain d'univers.

Elle publie en outre ses poèmes dans nombre de revues littéraires dont Moebius. Son recueil, Lettres insolites (1991), se retrouve en nomination pour le prix Émile-Nelligan. Paraît ensuite son recueil de récits, Crimes et Chatouillements et un roman en 1993, Le goudron et les plumes, qui lui vaudra le Grand Prix du livre de Montréal.

Son recueil de contes et poèmes, Plaisirs et paysages kitsch (1997) se retrouvera en liste pour le prix du Gouverneur général. Le blanc des yeux, recueil de poésie paraît en 1999 et sera suivi en 2001 par Le jardin de la nuit, qui vaudra à l'auteur d'être en nomination pour le Prix du gouverneur général.

L'univers d'Hélène Monette est d'abord cru, voire effrayant par sa cruauté et son réalisme. Outrée du cynisme qui entoure la violence d'aujourd'hui, Hélène Monette se veut par son écriture, être à la fois engagée et témoin.