Michel, Dominique

Dominique Michel, née Michel-Aimée Sylvestre, comédienne et chanteuse (Sorel, 24 décembre 1932). Musicienne de formation, intégrée à la dure école des clubs et des cabarets au milieu des années 50, Dominique Michel rencontre Denise FILIATRAULT en 1954, avec qui elle formera un des duos les plus populaires de la télévision québécoise dans le cadre de l'émission Moi et l'autre. Son talent comique intuitif, servi par une forte dose d'autodérision, lui permet de participer à d'innombrables activités humoristiques, sur scène, à la télévision, comme au cinéma.

Après une participation remarquée aux revues de la troupe du Beu qui rit (1955), elle enregistre un premier disque (En veillant su'l perron) qui connaît un succès immédiat (65 000 exemplaires). Elle coanime ensuite, pendant une dizaine d'années, plusieurs émissions de radio et de télévision. À partir du milieu des années 60, elle amorce une carrière de comédienne dans des téléromans, de Moi et l'autre à Chère Isabelle, Dominique, Métro-Boulot-Dodo, etc. En même temps, elle participe à une vingtaine de revues de fin d'année à la télévision de Radio-Canada (les Bye Bye), propose des one woman shows sur scène et devient un des piliers de l'animation des galas du Festival Juste pour rire, de Montréal.

Au cinéma, Dominique Michel collabore à quelques productions humoristiques populistes (Tiens-toi bien après les oreilles à papa, Y'a toujours moyen de moyenner, etc.), mais elle se révèle juste et surprenante de rigueur en incarnant un professeur d'histoire pessimiste dans Le Déclin de l'Empire américain de Denys ARCAND, en 1986, et dans la suite intitulée Les Invasions barbares, en 2004, film qui se mérita 3 prix César, 4 Jutra, de nombreux prix européens ainsi que l'Oscar pour le meilleur film étranger..