McKennitt, Loreena

Loreena McKennitt, chanteuse (Morden, Man., 17 févr. 1957). Ayant étudié la musique classique dans sa jeunesse, elle commence à s'adonner à la musique folk pendant son adolescence, chante dans des boîtes de Winnipeg et, à l'âge de 17 ans, se produit au Winnipeg Folk Festival. À la fin des années 1970, elle découvre la musique celtique et, en 1981, déménage à STRATFORD, en Ontario, pour travailler comme compositrice, chanteuse et comédienne au FESTIVAL DE STRATFORD.

Elle entreprend l'étude de la harpe en 1984 et travaille comme chanteuse de rues à Toronto avant d'enregistrer son premier album, Elemental, en 1985, avec sa propre compagnie, Quinlan Road Productions. Grâce à sa voix cristalline, à ses arrangements celtiques et à son image préraphaélite qui sont uniques, elle s'attire bientôt un auditoire restreint, mais fervent. Suivent deux autres enregistrements indépendants (To Drive the Cold Winter Away et

Parallel Dreams

), ainsi que des trames sonores pour quelques longs métrages et pour des productions de l'OFFICE NATIONAL DU FILM DU CANADA.

En vertu d'une entente entre Quinlan Road et Warner Music Canada, Loreena McKennitt jouit pour la première fois d'un grand lancement avec The Visit (1991), un album d'une riche texture musicale qui comprend une adaptation de 12 minutes du poème de lord Alfred Tennyson The Lady of Shallot. L'album se vend à 500 000 exemplaires partout dans le monde, lui vaut un PRIX JUNO et est acclamé par la critique en raison de la fusion des influences celtiques et contemporaines. Reflet de ses nombreux voyages outre-mer et de ses nombreuses tournées, The Mask and Mirror (1994) présente une musique influencée par les cultures d'Espagne, du Maroc et de la France médiévale. L'album met en vedette ses propres chansons, de même que des textes de William Shakespeare et du mystique espagnol saint Jean de la Croix. « The Bells of Christmas » a été enregistrée pour le film de Walt Disney intitulé Sur les traces du père Noël (1994). Venise vers 1570, un voyage à bord du Transsibérien, la lecture de La Divine Comédie de Dante et du poème d'Alfred Noyes The Highwayman font partie des diverses influences qui lui inspirent The Book of Secrets en 1997. Enregistré au studio Real World de Peter Gabriel à Bath, en Angleterre, l'album devient un succès de vente en Amérique du Nord dès le début de 1998 grâce à la diffusion radiophonique d'une nouvelle version genre club de danse de The Mummer's Dance.

En 2006, après une absence de près de dix ans, elle lance l'album An Ancient Muse ayant pour thème les paysages et la tradition de l'Est méditerranéen. À la fin 2007 et pour conclure sa tournée Ancient Muse, Loreena McKennitt lance Nights from the Alhambra, un coffret de trois CD dont les pièces sont des enregistrements en direct du concert présenté sur la chaîne télévisée PBS. Il est le fruit de recherches approfondies sur Constantinople et d'un voyage sur la Route de la soie au cours duquel Loreena conjure les esprits de Rumi, Saladin, saint Jean de la Croix et Richard Cœur- de-Lion.

(Voir aussi MUSIQUE CELTIQUE.)