Marie Dressler

Marie Dressler, née Leila Marie Koerber, actrice, auteure (Cobourg, Ontario, 9 nov. 1869 - Santa Barbara, Californie, 28 juil. 1934). Marie Dressler est la fille d'un professeur de musique immigré. Un certain flou entoure sa date de naissance et son nom : sa crypte, au cimetière Hollywood Memorial, indique qu'elle serait née en 1871 et, selon certaines sources, elle se serait appelée Leila von Koerber. Il ne fait par contre aucun doute qu'au cours des quatre dernières années de sa longue carrière sur scène et à l'écran, elle est une actrice très populaire. Le patron de MGM, Louis B. MAYER, déclare d'ailleurs qu'elle est une de ses plus grandes stars.

À l'âge de 5 ans, Leila Koerber est déjà sur scène et, à 14 ans, elle joue avec une troupe amateur à Lindsay, en Ontario. En 1892, elle change de nom et se fraye un chemin jusqu'à Broadway, où ses talents de chanteuse d'opérette et de comédienne de vaudeville sont très appréciés. Grande femme corpulente, elle possède un don particulier pour les réparties comiques. Elle arrive à Londres (Grande-Bretagne) en 1909 et monte sur les planches du West End. De retour en Amérique, le succès l'attend avec Nightmare Tillie, où elle interprète Tillie Blobb, souffre-douleur dans une pension de famille. Le roi de la comédie, le Canadien Mack SENNETT, achète les droits de cette pièce pour ses nouveaux studios, les Studios Keystone, et persuade Marie Dressler de venir à Los Angeles tourner la version cinématographique, en compagnie d'une autre étoile montante, Charlie Chaplin.

Le film, Tillie Punctured Romance (1914; v.f. Le roman comique de Charlot et Lolotte), remporte un tel succès qu'il est suivi de Tillie's Tomato Surprise en 1915 et de Tillie Wakes Up en 1917. Marie Dressler écrit le quatrième film de la série, The Scrub Lady (1917), puis remonte sur les planches de Broadway, sa première incursion dans le cinéma s'étant achevée brusquement.

De retour à New York, Marie Dressler s'implique dans le mouvement pour le droit de vote des femmes. Elle appuie également les femmes de la revue quand elles se mettent en grève contre les propriétaires de théâtre et les producteurs de Broadway, un mouvement qui aboutira à la formation de l'Actor's Equity Union. Ces activités lui valent d'être mise à l'index et, pratiquement, mettent fin à sa carrière. C'est à cette époque qu'elle écrit son premier essai, The Life Story of an Ugly Duckling, qui est publié en 1924.

L'avènement du cinéma parlant ramène Marie Dressler à Hollywood, où son rôle à côté de Greta Garbo dans son premier film parlant, Anna Christie (1930), lui fait connaître un immense succès. Cette réussite, première d'une grande série, marque la relance de sa carrière. Elle remporte l'Oscar de la meilleure actrice pour Min et Bill (1931), est sélectionnée pour Emma (1932), donne la réplique à plusieurs vedettes dans Dinner at Eight (1933; v.f. Les invités de huit heures) et incarne le personnage inoubliable de Tugboat Annie dans le film du même nom (1933).

Les dernières années de Marie Dressler, atteinte d'un cancer, sont difficiles. Elle reste cependant active et reçoit de nombreuses récompenses. Amie des présidents, elle se rend fréquemment à la Maison Blanche, ce qui ne l'empêche pas de faire campagne pour que les acteurs gagnent un salaire juste. Elle meurt avant d'avoir pu terminer son second essai, My Own Story.

En 1992, le Vintage Film Festival est créé pour présenter des films mettant en vedette Marie Dressler et d'autres vedettes du cinéma de la même époque. La Marie Dressler Foundation organise ce festival chaque année à Port Hope et à Cobourg (Ontario), sa ville natale. En 2008, Postes Canada l'honore en émettant un timbre à son effigie.