Maple Creek

  Maple Creek, ville de Sask.; pop. 2176 (recens. 2011), 2198 (recens. 2006); const. en 1903. La municipalité rurale (pop. 1167, recens. 2006) et la ville elle-même portent toutes deux le nom de Maple Creek. La ville de Maple Creek se trouve à 383 km au sud-ouest de Regina, à proximité des COLLINES CYPRÈS.

La région des collines Cyprès était d'une grande importance pour les peuples autochtones, car elle leur procurait du gibier et du bois de pin pour la construction de leur maison. Les ASSINIBOINES de la région sont victimes, en 1873, d'une attaque par des chasseurs de loups américains et canadiens à la suite de quoi la Police à cheval du Nord-Ouest établit en 1875 FORT WALSH près des collines Cyprès. En 1882, des travailleurs construisant la ligne principale du Canadien Pacifique passent l'hiver à l'emplacement actuel de Maple Creek. Après la fermeture du fort Walsh l'année suivante, on y érige une caserne pour la Police à cheval du Nord-Ouest. La plupart des habitants des environs du fort suivent les policiers, fondant ainsi le village. Le nom du ruisseau et du village vient des érables du Manitoba qui poussent le long de ses berges. L'élevage du bétail devient rapidement le moteur de l'économie locale. En 1903, l'accroissement de la population est suffisant pour constituer la ville de Maple Creek, appelée à desservir les éleveurs des environs.

Cette municipalité rurale demeure encore aujourd'hui l'une des plus importantes régions d'élevage. On y pratique également un peu de culture céréalière ainsi que de la prospection et de l'exploitation pétrolière et gazière. La ville de Maple Creek sert de porte d'entrée à l'importante attraction touristique qu'est le PARC INTERPROVINCIAL CYPRESS HILLS. La spécificité de cette région de l'Ouest est mise en valeur dans ses deux musées et célébrée dans le cadre des différents rodéos annuels qui se tiennent à Maple Creek.