Maggie Helwig

Maggie Helwig, poétesse, romancière, activiste sociale (Liverpool, Angleterre, 1961). Fille de l'écrivain canadien David HELWIG, Maggie Helwig naît en Angleterre et grandit en Ontario, à London et à Kingston. Elle fréquente le Kingston Collegiate and Vocational Institute (1979) et l'UNIVERSITÉ TRENT, où elle obtient un B.A. en latin classique (1983). Helwig publie neuf livres de colportage et recueils de poésie :Walking Through Fire (1981), Tongues of Men and Angels (1985), Eden (1987), Because the Gunman (1987), Talking Prophet Blues (1989), Graffiti for J.J. Harper (1991), Eating Glass (1994), The City on Wednesday (1996) et One Building In the Earth: New and Selected Poems (2002). Elle publie aussi trois romans, Where She Was Standing (2001), Between Mountains (2004) et Girls Fall Down (2008), un recueil de nouvelles, Gravity Lets You Down (1997), et deux recueils d'essais, Apocalypse Jazz (1993) et Real Bodies (2002).

En plus d'être écrivaine, Maggie Helwig est journaliste musicale et activiste pour le respect des droits de l'Homme à l'étranger. Elle voyage en Amérique du Sud et dans les Balkans et participe à des groupes de défense des droits tels que le Réseau d'alerte pour le Timor oriental, la Fédération internationale pour le Timor oriental et le réseau Women in Black.

L'œuvre de Maggie Helwig est réputée pour son commentaire social et culturel sur des thèmes tels que la place des femmes dans la culture contemporaine, l'amour et la culture de la peur dans le monde moderne. Ce dernier thème est au coeur de son roman de 2008, Girls Fall Down. Mentionné dans la liste des dix meilleurs livres de 2008 du NATIONAL POST et de NOW Magazine, Girls Fall Down se passe à Toronto et suit la chute de la ville dans un état de panique après qu'une maladie inexplicable frappe une jeune fille dans le métro et se répand dans la ville. Au milieu du chaos, un ancien couple est réuni, et Helwig juxtapose habilement la facilité d'en arriver à l'état de panique et la difficulté de tomber amoureux.

Helwig est active sur la scène littéraire et sociale du Canada. Elle est directrice associée du festival littéraire Scream et siège au Social Justice and Advocacy Board du diocèse ANGLICAN de Toronto. Elle est aussi membre du conseil d'administration de PEN Canada (2004-2005). En 1989, elle est finaliste pour le prix Pat LOWTHER pour son livre Talking Prophet Blues. Colauréate du concours Blue Nose Poet of the Year au Royaume-Uni (1995), elle remporte le prix de la Canadian Church Press du meilleur récit, fiction ou non-fiction (2000).