MacDonald, Flora Isabel

Flora Isabel MacDonald, femme politique (née le 3 juin 1926 à North Sydney, en Nouvelle-Écosse; décédée le 26 juillet 2015 à Ottawa, en Ontario). De 1956 à 1965, MacDonald travaille au bureau central du Parti progressiste-conservateur (voir PARTI CONSERVATEUR), où elle est secrétaire de direction pendant cinq ans. Elle est ensuite secrétaire nationale de l'Association des progressistes-conservateurs de 1966 à 1969, tout en travaillant à l'U. Queen. En 1972, elle est élue députée fédérale de Kingston et les Îles, et devient immédiatement critique conservatrice des Affaires indiennes et du Développement du Nord dans le « cabinet fantôme » de Robert STANFIELD. Elle se présente sans succès à la direction du parti au congrès de 1976, où les appuis sur lesquels elle compte s'évaporent aux bureaux de scrutin.

À titre de députée, MacDonald ne mâche pas ses mots sur les questions constitutionnelles, la défense nationale, les affaires étrangères et la réforme du système pénitentiaire. Durant les quelques mois du gouvernement CLARK (1979-1980), elle est secrétaire d'État aux Affaires étrangères et la première femme à occuper un poste d'une telle importance dans le Cabinet fédéral. Après les élections de septembre 1984, elle est nommée ministre de l'Emploi et de l'Immigration, puis ministre des Communications dans le Cabinet MULRONEY en 1986.

MacDonald est défaite aux élections générales de 1988. Elle tourne alors son attention vers le dialogue Nord-Sud et prend fait et cause pour les questions économiques et environnementales touchant le Tiers monde. Elle devient présidente du Centre de recherches pour le développement international en 1992 et écrit Rain Forest en 1994, un ouvrage sur l'environnement. En 1992, MacDonald devient Officier de l'Ordre du Canada.