Macdonald, Annie Caroline

Annie Caroline Macdonald, missionnaire, réformatrice sociale, éducatrice (Wingham, Ont., 15 oct. 1874 -- London, Ont., 17 juill. 1931). Diplômée de l'U. de Toronto en mathématiques et en physique en 1901, elle devient l'une des premières secrétaires professionnelles de la Young Women's Christian Association (YWCA) au Canada. En 1904, elle se rend au Japon pour participer à l'établissement de la YWCA et y occupe la fonction de secrétaire nationale jusqu'en 1915. Durant ces années, et par la suite, elle enseigne à temps partiel l'anglais et la Bible au Tsuda College pour femmes.

Quand un jeune ami chrétien tue sa femme et ses deux enfants, Macdonald se lance dans une nouvelle vocation afin d'aider les centaines d'hommes séjournant dans les prisons de Tokyo et se fait défenseur d'une réforme pénale auprès des bureaucrates du gouvernement. À Tokyo, elle ouvre une maison d'entraide à l'intention des femmes et des enfants de prisonniers, des ex-prisonniers, des délinquants juvéniles et des travailleurs d'usine. Elle met sur pied des écoles d'apprentissage pour hommes et femmes et conseille les leaders de l'aile droite du mouvement ouvrier et ceux du parti social démocrate.

Honorée par l'empereur en 1924 pour son oeuvre sociale, Macdonald devient un an plus tard la première femme à recevoir un doctorat en droit de l'U. de Toronto.

Macdonald s'identifie entièrement à son pays d'adoption. Elle fréquente une église presbytérienne où elle est la seule étrangère, elle maîtrise parfaitement le japonais et éprouve de la fierté quant aux réalisations japonaises. Elle doit l'influence dont elle jouit parmi les membres de toutes les classes sociales à sa vive intelligence, à son égalitarisme authentique, à son infaillible sens de l'humour et à sa facilité à créer des liens d'amitié.