Loranger, Françoise

Françoise Loranger, dramaturge et romancière (Saint-Hilaire, Qc, 18 juin 1913 -- id., 8 avril 1995). Mathieu, le roman qu'elle écrit en 1949 et qui trace un portrait plutôt sombre de la société québécoise sous le règne de DUPLESSIS, est acclamé par la critique, mais Loranger est surtout connue pour ses textes dramatiques, dont un grand nombre seront portés à l'écran. Son théâtre évolue constamment, puisqu'il reflète les réalités de la société québécoise en évolution. En 1939, Loranger commence à écrire des scénarios pour la radio, mais ce n'est que dans les années 60 que ses premières pièces sont jouées sur scène. Une Maison ... un jour (1965) se veut une analyse psychologique de la destruction d'une famille de classe moyenne vivant des pressions intenses. Encore cinq minutes(1967) est l'un des premiers textes à aborder des propos féministes au Canada français. Retenons aussi Double jeu (1969), Jour aprés jour (1971) et Un si bel automne (1971).

Des événements politiques d'actualité sont à l'origine de pièces comme Le Chemin du roy, écrite en 1969, en collaboration avec Claude Levac. Il s'agit d'une satire impitoyable racontant, dans le contexte d'une partie de hockey truffée de pénalités, les confrontations entre les villes de Québec et d'Ottawa à la suite de la visite du président français Charles de Gaulle, en 1967. Quant à la pièce Médium saignant, rédigée en 1970, elle expose les conflits linguistiques que vit le Québec depuis le projet de LOI 63, fort controversé. La plupart des pièces de Françoise Loranger sont adaptées avec succès pour la télévision, et des oeuvres telles que Une Maison ... un jour sont bien accueillies à l'étranger. Elle a également signé un téléroman pour Radio-Canda deux avant sa disparition: Sous le signe du lion (1993).