Liona Boyd

 Liona (Maria Carolynne) Boyd. Guitariste, compositrice (Londres, Angl., 11 juillet 1949, naturalisée Canadienne, 1975). B. Mus (Toronto) 1972, LL.D. h.c. (Lethbridge) 1981, LL.D. h.c. (Brock) 1990, LL.D. h.c. (Simon Fraser) 1991, D. Mus. h.c. (Victoria) 1996. Arrivée enfant au Canada, elle commence à 13 ans ses études musicales avec Eli Kassner. Après avoir été diplômée avec distinction de l'Université de Toronto, elle vit en Europe (1972-1974) et étudie à Paris avec Alexandre Lagoya, dont elle a été l'élève au Centre d'arts d'Orford des Jeunesses Musicales du Canada en 1971. Elle suit également des cours de maître avec Julian Bream, Alirio Diaz et Narciso Yepes. En 1974, elle commence à enregistrer chez Boot, dans la collection Master Concert Series, et sort trois 33 tours couronnés de succès. Elle fait ses débuts à New York le 22 mars 1975 au Carnegie Recital Hall et, en 1976, commence à effectuer des tournées en Amérique du Nord avec Gordon Lightfoot; elle fait la première partie de ses spectacles et fait ainsi connaître la guitare classique à un auditoire assez étendu. Elle-même est l'objet de l'attention habituellement réservée à un interprète pop. En 1977, elle signe avec CBS Masterworks à New York. Elle enregistre plusieurs albums à succès, y compris son premier disque platine, A Guitar for Christmas.

Même si elle est avant tout une guitariste classique, sa carrière est variée. Elle joue avec Chet Atkins, André Gagnon (qui enregistre avec elle sa Chanson pour Liona), Roger Whittaker et Zamfir ainsi qu'avec l'English Chamber Orchestra, les Boston Pops, le Canadian Brass et l'Orchestre de chambre McGill. En 1982, elle ouvre le Festival de la Guitarra de Cuba et, en 1984, Guitar 84, le festival de la Guitar Society of Toronto.

En 1986, Liona Boyd enregistre Persona, un album de musique Nouvel Âge, avec le violoncelliste Yo-Yo Ma et les guitaristes rock Eric Clapton et David Gilmour et se produit ensuite en tournée avec un orchestre rock de quatre musiciens. Même si Persona est un franc succès, les critiques ne sont pas tous enthousiasmés par son nouveau style; c'est pourquoi elle revient immédiatement à un style classique tout en incorporant davantage de ses propres compositions dans ses prestations. Ses enregistrements suivants privilégient les styles classiques et latins. Liona Boyd se produit un peu partout au Canada, aux États-Unis et dans 44 autres pays. Elle se produit en concert privé devant plusieurs chefs d'État et de gouvernement, dont Pierre Trudeau, la Reine Elizabeth II et le Duc d'Édimbourg, Fidel Castro, Ronald Reagan ainsi que devant des membres du World Presidents Organization, en plus de participer à de multiples concerts-bénéfices pour plusieurs organismes. Elle participe à de nombreuses émissions-débats et dans « The Guitar » en 1976, « Liona » en 1978, « Liona Boyd in Havana » en 1982, « Life and Times » en 1999 et « Opening Night » en 2002 sur le réseau de langue anglaise de Radio-Canada.

En 1986, Liona Boyd commence à collaborer avec Richard Fortin, un guitariste et compositeur québécois. Elle lui commande Concerto des Andes, qu'elle crée avec l'Orchestre symphonique du Costa Rica en 1990. Elle compose les trames sonores de la version cinématographique de The Olden Days Coat de Margaret Laurence (1981) et du documentaire Pictures on Water (1989). En 1990, elle écrit la musique du CD Paddle to the Sea dont elle est aussi la narratrice. En 1988, le pianiste populaire Frank Mills lance son Kitty on the Keys sur CD (Cap. C2-91077). Elle publie également six volumes de ses propres compositions et transcriptions pour guitare : Liona Boyd: The First Lady of the Guitar (Hansen House, 1970), Miniatures (Hal Leonard, 1977), A Guitar For Christmas (Hal Leonard, 1986), Folk Songs For Classical Guitar (Hal Leonard, 1987), Favourite Solos for Classical Guitar (Hal Leonard, 1988) et Meet Liona Boyd at the Classical Guitar (Thompson, 1988).

Lorsqu'elle se produit, son répertoire comprend ses propres compositions, dont Cantarell (1976), Concerto Baroquissimo (1983), Latin Suite (1987) et Asturiana (1997); ses transcriptions de Bach, Beethoven, Chopin, Cimarosa, Debussy, Gottschalk, Puccini et Satie ainsi que des œuvres de Milton Barnes, Robert Feuerstein, Fortin et Godfrey Ridout. Elle commande et crée Fantasy for Guitar de Barnes, Capriccio de Ridout et des œuvres de René Gely et Carlos Payet. Son œuvre My Land of Hiawatha (orchestrée par Fortin) est un hommage au Canada. En 2000, son simple intitulé Lullaby for My Love atteint la première position au mp3.com.

Elle reçoit le Prix Vanier en 1979, cinq prix Juno à titre d'instrumentiste de l'année (1979, 1982-1984), est nommée membre de l'Ordre du Canada en 1981 et membre de l'Ordre de l'Ontario en 1991. Pendant cinq années consécutives, elle est nommée guitariste classique de l'année par la revue Guitar Player et connue comme la « première dame de la guitare au Canada ». En 1991, Liona Boyd s'installe en Californie, puis au Connecticut en 2007. Elle fonde Moston Records et, en 1998, elle publie son autobiographie. L'enregistrement Camino Latino suit en 2001.

En 2009, sa carrière sur la scène et dans les studios d'enregistrement est perturbée par l'apparition d'une affection neurologique qui lui fait perdre sa virtuosité. On lui diagnostique une dystonie de fonction du musicien, un problème souvent causé par la pratique intense et répétitive d'un instrument. D'autres virtuoses comme les pianistes Leon Fleisher et Gary Graffman en souffrent également. Son état la contraint à développer d'autres aspects de sa carrière musicale, notamment la composition et ses habiletés vocales.

Ce dernier aspect qui compose son talent musical est mis en valeur sur un enregistrement de musique vocale intitulé Liona Boyd Sings Songs of Love, où elle se produit avec le chanteur et guitariste Srdjan Givoje. Lancé en 2009, le disque est suivi d'un enregistrement, plus tard la même année, axé sur son talent de compositrice. Intitulé Seven Journeys: Music for the Soul and the Imagination, le disque naît d'une collaboration avec Peter Bond, qui coécrit la musique et produit, arrange, conçoit et mixe l'œuvre. Bond y chante et y joue de la guitare électrique.

Écrits

Liona BOYD, In My Own Key: My Life in Love and Music (Toronto 1998)

Discographie

Bach, Albinoni, Marcello, Cimarosa, Vivaldi : English Chamber Orchestra, A. Davis chef d'orchestre; 1979; Col M-35853 et ACEM Canadian Artists Series II.

Baroque Favourites: Bach, Albinoni, Cimarosa et autres; 1998; 769 748 015-2 Moston.

Best of Liona Boyd : Boyd, Bach et autres; 1982; CBS FM-37788.

Paddle to the Sea (Holling) : Boyd narratrice; 1990; Oak Street POSCD-00032.

Camino Latino - Latin Journey; 2002; MOS-711.

Christmas Dreams : Boyd, Schubert et autres; R. Whittaker voix, G. Zamfir flûte de Pan, Toronto Children's Chorus, Orpheus Choir; 1989; A & M SP-9513.

Classically Yours; 1995; 2046795182 Moston.

Dancing on the Edge : 1991; A & M 703019517-2 (CD).

Encore : Boyd, Chopin, Fortin; 1985-1988; A & M SP-9509.

The First Lady of the Guitar : Barnes, Barrios, Payet et autres; 1978; Col M-35137.

The First Nashville Guitar Quartet : Chet Atkins guitare; 1979; RCA AHL1-3302 et RCA AYL1-3741.

The Guitar : Bach, Albeniz, D. Scarlatti et autres; 1974; Boot BMC-3002, Lon CS-7015, (sélections) A & M CD-9015.

Highlights : Bach, Scarlatti et autres; (1989); A & M CD-9510.

Liona : Cimarosa, Feuerstein, Boyd et autres; (1976); Boot BMC-3006, Lon CS-7086, (sélections) A & M CD-9015.

Live in Tokyo : Dowland, Soler, Falla et autres; 1984; CBS Master IM-39031.

Miniatures for Guitar : Tarrega, Carcassi, Sor et autres; (1977); Boot BOS-7181 et CBS Master M-36762.

Passport to Serenity; 2000; 9905 700112 Moston.

Persona : Vangelis, Boyd, Fortin et autres; Eric Clapton et David Gilmour guitare, Yo Yo Ma violoncelle; 1986; CBS FM-42120, (sélections) CBS MK-42313 (CD)/99057 0004-2 Moston.

The Romantic Guitar of Liona Boyd : Boyd, Rota, Vangelis et autres; 1985; Silver Eagle-CBS FM-42016/9905700422 Moston.

The Spanish Album: Boyd, Fortin, Albéniz et autres; 1998; 769 748 014-2 Moston.

Spanish Fantasy : Tarrega, Pujol, Sor et autres; 1980; CBS M-36675.

Virtuoso : Villa-Lobos, Payet, Berkeley et autres; 1983; CBS Master IM-37829.

Whispers of Love : 1999; 769 748 016-2 Moston.

Liona Boyd Sings Songs of Love. 2009. B002M81UI4 Universal Can/Zoom.

Seven Journeys: Music for the Soul & the Imagination. 2009. B002S2KO68 Universal Music.

Voir aussi discographie du Canadian Brass.

Filmographie

The Originals: Liona Boyd, Jim Hanley, directeur. 30 min. Vidéo, 1995.

Bibliographie

David COBB, « Scarlatti in Nashville », The Canadian (28 juin 1975).

Cindy SHUBIN, « Liona Boyd: Canada's first lady of classical guitar », Guitar Player, XII (oct. 1978).

Paul KENNEDY, « Eclectic guitar », Fugue (févr. 1979).

Mona COXSON, « Liona Boyd », Canadian Musician (mars-avril 1981).

Audrey M. ASHLEY, « Boyd: bridging the pop-classical gap », Ottawa Citizen (27 avril 1984).

Arthur KAPTAINIS, « Liona Boyd - critics questioned her ability with the classics - now she's into "New Age music" », The Gazette (Montréal, 22 nov. 1986).

Mark McNEIL, « Liona: Canada's favourite guitarist goes New Age in a polished bid for the big time », Hamilton Spectator (5 déc. 1986).

Tim O'CONNOR, « Liona Boyd adjusts her Persona », Canadian Musician (févr. 1987).

Mitch POTTER, « Fussy music longhairs don't faze Liona Boyd », Toronto Star (14 mars 1989).

Ron ROGERS, « Liona Boyd gains artistic freedom with latest album », RPM (15 mai 1995).

Bev WAKE, « Liona Boyd is music to her Web fans' ears », Ottawa Citizen (14 févr. 2001).

James Reaney, « Liona, Girl with guitar », London Free Press (3 nov. 2001).

Liona Boyd, « The artist's life », Globe and Mail (4 mai 2002).

Elisio Cardona, « De tono épico la música cubana de este lado », el Nuevo Herald (29 mai 2002).

Bill Piburn, « Liona's Latin », Fingerstyle Guitar, No 47 (août-sept. 2002).

Jack Kohane, « Your passport please », The National Post (25 janv. 2004).

Mark C. Davis, « Latin Allure », GuitarPlayer Magazine, XL, No 12 (déc. 2006).

Kathryn Kates, « Liona Boyd at 60 - her big secret revealed! », Forever Young Magazine (sept. 2009).

Kerry Doole, « Lovely Liona: Internationally recognized classical guitarist Liona Boyd is launching a new career as a singer and songwriter », Words and Music (automne 2009).