Lemieux, Jacqueline

Jacqueline Lemieux, danseuse, chorégraphe et professeure de danse (East Angus, QC, 13 nov. 1957). Jacqueline Lemieux est une danseuse éloquente et passionnée de réputation internationale. La qualité de sa gestuelle et la beauté d'ensemble de ses mouvements sont un vibrant témoignage d'un style tout à la fois expressionniste et introspectif - un style en émergence dans le Québec des années 1970, qui est souvent qualifié de « nouvelle danse ».

C'est à l'âge de 13 ans que Lemieux décide de faire carrière en danse, alors qu'elle assiste aux cours et participe aux représentations de la troupe de danse Entre-Deux, dirigée par Richard Lewis (1971-1976). Elle est ensuite danseuse et chorégraphe pour l'Educanima children's performing company (1977-1978) de Jean Ruest. Sa formation professionnelle en danse moderne commence plus tard à l'école de danse Pointépiénu (1978-1979) et à l'école du GROUPE NOUVELLE AIRE (1980), avec Linda Rabin et Jo Lechay (1980-1984), et à New York à l'école Lubovitch ainsi qu'à l'école Limon (1981-1982). Ses autres influences incluent l'étude du butô (1981, 1990), la technique dite du « Skinner Release » (1980) et plusieurs chorégraphes américains postmodernes (depuis 1982).

En 1978, elle crée trois danses sous les auspices du premier regroupement de chorégraphes québécois, « Qui danse? » : Volambule (1978), Délices (1979) et Aqua (1980). En tant que membre de ce groupe, et de nombreux autres, elle privilégie la danse expérimentale. Dans les années 1980, Lemieux est en tournée internationale en tant qu'artiste et collaboratrice artistique avec plusieurs groupes, y compris Françoise SULLIVAN (1980), Paul St-Jean et sa Performance Multi-Media company (1982-1984), la compagnie de danse Jo Lechay (1981-1985), la compagnie LaLaLa Human Steps d'Édouard LOCK (1984) et la compagnie de danse O Vertigo, dirigée par la chorégraphe Ginette LAURIN (1985-1991).

Après quelque dix années consacrées au travail avec des compagnies de danse, Lemieux retourne danser de façon indépendante, travaillant avec les chorégraphes montréalais, Isabelle Van Grimde (1992), Louise BÉDARD (depuis 1993), Irène Stamou (1995-1997), Andrew Harwood (1996) et Jean-Pierre PERREAULT (1996). Elle interprète des danses créées pour elle par Marie CHOUINARD, Linda Rabin et Tedd Robinson dans le cadre de la formule Interprètes de Danse-Cité (1993). Elle commence également à faire des chorégraphies pour des productions théâtrales locales.

Son approche de l'enseignement de la danse évolue grâce à une série d'influences, dont le jazz moderne (1974-1980) et la technique Limon (1980-1984). Dans les années 1990, alors qu'elle travaille avec son collègue Marc Boivin, elle crée une technique basée sur le partenariat des danseurs. Jacqueline Lemieux a pris sa retraite de sa carrière de chorégraphe et de danseuse en 1999. Depuis, elle se consacre aux arts de guérir. Elle est également consultante artistique pour des artistes de cirque.