Catriona Le May Doan, patineuse de vitesse (Saskatoon, Sask., 23 déc. 1970). D'abord joueuse de ringuette, elle s'intéresse, avec sa sœur, au patinage de vitesse après avoir vu une affiche sur ce sport. Le May Doan commence la compétition à l'âge de 10 ans et se hisse rapidement au sommet des classements parmi ses pairs. En 1991, elle se lance dans la compétition internationale et décroche une 20e place aux Championnats du monde de sprint. En 1995, elle domine déjà la scène mondiale. Toutefois, son meilleur résultat n'est qu'une 14e place dans les cinq épreuves auxquelles elle participe au cours des Jeux olympiques de 1992 à Albertville (500 et 1000 m) et de 1994 à Lillehammer (500, 1000 et 1500 m), où elle trébuche pendant une course.

Les Jeux de Nagano en 1998 marquent un tournant pour la patineuse. En effet, elle y gagne la médaille d'or au 500 m et celle de bronze au 1000 m. Toujours en 1998, elle continue sur sa lancée en remportant les Championnats du monde de sprint. En 1999 et 2001, elle décroche l'or au 500 m et le bronze au 1000 m aux Championnats du monde individuels de patinage longue piste. Elle brille également durant la saison de la Coupe du monde de 2000-2001 en remportant 9 des 10 courses de circuit. À la fin de la saison, elle établit un record mondial au 500 m aux Championnats du monde individuels de patinage longue piste de 2001 à Salt Lake City. En 1998, l'Association olympique canadienne lui demande de porter le drapeau du Canada lors des cérémonies de clôture des Jeux de Nagano, comme elle le fera en 2002 pour les cérémonies d'ouverture des Jeux de Salt Lake City. Toujours à Salt Lake City, Le May Doan répète sa performance de Nagano en remportant l'or aux 500 m, en plus de décrocher une 10e place au 1000 m. Peu de temps après, elle défend son titre de championne du monde au 500 m.

Le May Doan se retire officiellement de la compétition en 2003. Elle continue de s'impliquer en patinage de vitesse et dans le Mouvement olympique. Elle poursuit aussi sa vie publique grâce à ses postes d'animatrice pour la SOCIÉTÉ RADIO-CANADA et de correspondante pour les Jeux de Whistler de 2010. Elle est également membre des conseils du Centre canadien multisport à Calgary et de l'Association de développement olympique de Calgary (ADOC). Elle fait partie de plusieurs organisations humanitaires telles que Right to Play, la Fondation canadienne pour le cancer du sein et l'Association de spina-bifida et d'hydrocéphalie du Canada. En 2005, Le May Doan est intronisée au TEMPLE DE LA RENOMMÉE DES SPORTS DU CANADA et reçoit le titre d'Officier de l'ORDRE DU CANADA. Elle reçoit également des doctorats honorifiques de l'UNIVERSITÉ DE CALGARY, de l'UNIVERSITÉ DE LA SASKATCHEWAN et de l'UNIVERSITÉ DE REGINA. En 2009, elle est la première, en compagnie de l'olympien Simon WHITFIELD, à porter la flamme olympique de 2010 en sol canadien.