Kane, Margo

Margo Gwendolyn Kane, actrice, chanteuse et danseuse (Edmonton, Alb., 21 août 1951). Descendante des Cris, des Saulteux et des Pieds-noirs, elle étudie l'art dramatique, le chant et la danse au Grant McEwan College à Edmonton, au BANFF CENTRE et au Circle in the Square Theatre à New York.

Au Canada, beaucoup la considèrent comme la « mère » des arts autochtones de la scène. Son talent embrasse de nombreuses disciplines, car elle est à la fois actrice, danseuse, écrivain, metteur en scène et chorégraphe. Elle se consacre en outre à l'enseignement et au développement socioculturel. Elle fonde Full Circle : First Nations Performance (Vancouver), dont elle assume la direction artistique.

Elle est connue surtout pour son spectacle solo Moonlodge et ses nombreuses contributions aux arts de la scène comme The River-Home (Vancouver, 1996), Memories Springing/Waters Singing (Banff Centre, 1992), Princess Minnehaha, (Tikki-Tikki Lounge, Vancouver, 1992) et Reflections in the Medicine Wheel (Festival du Théâtre des Amériques, Montréal, 1987). Ses spectacles marient les rituels traditionnels au récit, à la chanson, à la poésie, à la danse et aux plus récentes techniques de scénographie. Ils lui servent de moyen d'expression et représentent à la fois un hommage à l'histoire et aux traditions culturelles des autochtones et un pont permettant de lier les deux cultures. La critique et le public des grandes villes du Canada, des États-Unis et de l'Australie l'acclament.

Moonlogde, créée au Native Earth de Toronto en 1990 et présentée en Australie en 1997, est un récit oral que Kane adapte pour en faire son premier scénario. La pièce décrit les souffrances éprouvées par les jeunes autochtones transplantés de force dans des pensionnats et propose des moyens pour apaiser leur douleur. Memories Springing/Waters Singing, une oeuvre très structurée qui allie spectacle et installation, met l'accent sur des éléments rituels et sur la participation de l'auditoire.

En 1991, la Commission de la capitale nationale à Ottawa remet à Margo Kane un prix pour ses grandes réalisations.