Judith Forst

Judith (Doris) Forst (née Lumb). Mezzo-soprano, professeure (New Westminster, Colombie-Britannique, 7 novembre 1943). B. Mus. (Colombie-Britannique) 1966, LL. D. h.c. (Colombie-Britannique) 1992, D. Mus. h.c. (Victoria) 1995. Elle étudie le piano dans son enfance puis le chant avec French Tickner à l'Université de la Colombie-Britannique et elle reçoit des leçons particulières d'Harold Brown. Participant au programme de formation de la Vancouver Opera Association (1966-1968), Forst gagne les finales de l'Ouest des auditions du San Francisco Opera en 1967 et les Concours radiophoniques de la SRC en 1968. Cette année-là, une audition pour le Metropolitan Opera lui vaut un engagement et lui donne l'occasion d'y faire ses débuts dans l'année. Forst vit à New York de 1968 à 1975, où elle poursuit ses études avec Hans Joachim Heinz tout en interprétant surtout des rôles secondaires avec le Metropolitan Opera, dont elle est membre régulière. Elle retourne à Vancouver en 1975, où elle se sent chez elle.

Forst chante Hansel dans une production télévisée de Hansel et Gretel de la SRC (1970) et fait ses débuts avec La Compagnie d'opéra canadienne (COC) en chantant Olga dans Eugène Oneguine (1972). Elle chante aussi le rôle de la secrétaire dans Le Consul (1973), Polly Peachum dans L'opéra du gueux (1976) au Festival du printemps de Guelph et Suzuki dans Madame Butterfly à ses débuts au San Francisco Opera (1974). Au nombre de ses autres rôles avec la COC, on remarque Maddalena dans Rigoletto (1973), Octavian dans Le chevalier à la rose (1978), le rôle-titre dans Carmen et dans La Cenerentola de Rossini (1979), Charlotte dans Werther (1980), Preziosilla dans La force du destin (1987), le compositeur dans Ariane à Naxos (1988) et Marie dans Wozzeck (1990). Forst chante également Jane Seymour dans Anna Bolena de Donizetti avec Joan Sutherland dans le rôle-titre pour la COC (1984) puis pour le San Francisco Opera, ainsi qu'en concert à Boston, Washington (D.C.) et, en 1986, au Avery Fisher Hall à New York, dernière télédiffusion faisant partie de la série « Live from Lincoln Center » au réseau PBS. Même si Forst est une mezzo-soprano, elle chante aussi des rôles traditionnels de soprano comme Donna Elvira dans Don Juan, qu'elle interprète à Calgary, Edmonton, Miami et Ottawa. Elle fait ses débuts européens à Paris en 1985 dans une représentation en concert des Contes d'Hoffmann et à Munich en 1988 dans La Force du destin. Forst se produit également avec les opéras d'Edmonton, de Dallas, de Forth Worth, du Manitoba, de Miami, de New York, de la Nouvelle-Orléans, de Santa Fe, de Seattle, de Southern Alberta (aujourd'hui, le Calgary Opera) et de Vancouver, ainsi que dans les productions d'opéra de Festival Ottawa et d'Opera Lyra Ottawa. Elle donne des récitals en duo avec la soprano Riki Turofsky à Toronto (1974) et au Festival Vancouver de la SRC (1976). Elle chante l'oratorio et est soliste avec les orchestres symphoniques de Seattle, Toronto et Vancouver. En 1988, elle participe à la création de l'opéra No No Miya de Rudolf Komorous pour la Vancouver New Music Society et, en 1989, elle crée Sun Songs de Malcolm Forsyth avec l'Orchestre philharmonique de Calgary.

En 1995, elle joue le rôle de Kostelnicka dans Jenùfa de Janacek pour la COC, mais aussi pour les compagnies d'opéra de Vancouver, de Montréal et de Portland. Toujours pour la COC, elle crée le rôle de Pamphilea, en 1999, pour la première mondiale de The Golden Ass (de Randolph Peters et Robertson Davies) et interprète Jocaste dans Œdipe roi en 1997. Forst apparaît dans plus de 200 productions du Metropolitan Opera. Elle interprète entre autres la sorcière dans Hansel et Gretel, Madame de Croissy dans les Dialogues des carmélites, Kabanicha dans Kát'a Kabanová de Janacek (2004) et Kostelnicka dans Jenùfa de Janacek (2007). Elle se produit souvent avec le San Francisco Opera, notamment à la première mondiale de Liaisons dangereuses de Conrad Susa (1994) et de Un tramway nommé Désir d'André Previn (1998), créant respectivement les rôles de Madame de Volanges et d'Eunice. En 2004, elle tient un rôle dans Dead Man Walking de Jack Heggie, une production de l'Opéra de Pittsburgh. En 2006, Forst fait ses débuts à La Scala, dans Kát'a Kabanová, et avec le Chicago Lyric Opera, dans Salomé de Strauss. Malgré une carrière internationale florissante, Forst continue de soutenir l'opéra canadien, interprétant Clytemnestre en 2003 dans la première à Vancouver d'Électre, un rôle qu'elle chante en concert avec l'Orchestre symphonique de Montréal en 2001. Elle tient également le rôle de Lady Sybil dans la première mondiale de The Dream Healer de Lloyd Burritt, en 2008. De plus, elle est souvent chargée de cours invitée à l'Université de la Colombie-Britannique.

Forst est décrite comme « l'une des vraies mezzo-sopranos lyriques de niveau international dans l'univers de l'opéra, dotée d'une voix radieuse, sensuelle, au registre sans bavures, pleine d'assurance, avec des aigus éclatants ». (COC Magazine, avril 1988). Elle devient Officière de l'Ordre du Canada et récipiendaire de l'Ordre de la Colombie-Britannique. En 1978, elle est nommée Femme canadienne de l'année et, en 1992, la ville de Port Moody lui accorde le droit de cité. En reconnaissance de sa contribution pour la musique canadienne, Forst est nommée ambassadrice du Centre de musique canadienne en 2009.

Discographie sélective

Carissimi, Rossini, Berlioz, Archer, Bissell : Barkin piano; 1968; CBC SM-79.

The Diary of Anne Frank, CBC Vancouver Orchestra, Bernardi chef d'orchestre. 2000. SMCD 5191.

Donizetti « Dio, che mi vedi in core... sul suo capo aggravi un dio » d'Anna Bolena : Orchestre et chœur de la COC, Bonynge chef d'orchestre, Sutherland (Anna), Forst (Seymour); 1984; COC WRC1-4950.

Forsyth Three Métis Songs of Saskatchewan, Ridout Folk Songs of Eastern Canada : Orchestre de la SRC de Vancouver, Bernardi chef d'orchestre; 1987; CBC SMCD-5081.

French and Italian Opera Arias : Bizet - Gounod - Massenet - Berlioz - Bellini - Donizetti - Rossini. OS de Vancouver, Bernardi chef d'orchestre. 1986. CBC SM-5063.

Offenbach Les Contes d'Hoffmann : Almeida chef d'orchestre, Forst (la Muse); 1980; 3-Historical Recording Enterprises HRE-330-333.

Schafer. Garden of the Heart. Popescu mezzo, Brown soprano, NAC Orchestra, Bernardi chef d'orchestre. 1997. SMCD 5173.

Spirit of the Child. Vancouver Children's Choir. 1992. VCC1092 Peter Allen Associates.

Bibliographie

MERTENS, Susan, « The reluctant diva », COC Magazine (2-23 avril 1988).

L'ÉCUYER, Sylvia, « Judith Forst : tout un registre pour séduire », Aria, vol. 12 (été 1989).

RICHARDSON, Bill, « Judith's choice », Opera Canada, vol. 31 (automne 1990).

SYMCOX, Peter, « Judith Forst off-stage », Opera Canada (automne 1994).

EVERETT-GREEN, Robert, « The opera actress plays superwoman », Globe and Mail (19 oct. 1995).

SO, Joseph, « Judith Forst: Evergreen », La Scena Musicale, vol. 12, n<sup>o</sup> 8 (mai 2007).

Vidéographie

Making Opera: The Creation of Giuseppe Verdi's La Forza del Destino. Orchestre de la COC et chœur. 1992. View Video 1420.

A Streetcar Named Desire. San Francisco Opera Orchestra. 1998. 2077 Kultur International Films.