Jarvis, Judy

Judy Jarvis, danseuse, chorégraphe et professeure (Ottawa, Ont., 6 juin 1946 -- Toronto, Ont., 1er nov. 1986). Enfant non-conformiste d'une famille riche, Jarvis choisit de faire carrière dans la danse après avoir démontré des qualités prometteuses comme athlète. Inspirée et transformée par ses études auprès de la grande danseuse expressionniste Mary Wigman à Berlin (1965-1967), Jarvis consacre sa vie à transposer cet esthétisme européen unique dans le monde de la danse au Canada. À une époque où l'oeuvre et les théories de la danseuse américaine Martha Graham dominent la danse, Jarvis représente une vision unique de son art au Canada.

Bien que Jarvis soit reconnue comme une brillante soliste, c'est à titre de professeur qu'elle a le plus contribué à l'évolution de la danse canadienne. Animatrice infatigable de classes et d'ateliers dans les universités et collèges canadiens, elle inspire de nombreuses vocations chez de jeunes danseurs. De 1967 à 1983, elle est la cheville ouvrière de nombreuses compagnies qui transmettront les idées et les talents de Jarvis et de ses élèves. La Judy Jarvis Dance and Theatre Company se produit partout au Canada, à Berlin et au festival d'Édimbourg.

La chorégraphie de Jarvis démontre l'ampleur de son talent, que ce soit dans ses premières études, extrêmement réussies, telles que sa création Bird (1967), dans la vision sombre de Just Before and In Between (1974), dans l'introspection intimiste de Shell (1979) ou dans la théâtralité dépouillée et cynique de Three Women (1974). En 1974, Jarvis est la première danseuse moderne à recevoir le prestigieux Prix Jean A. Chalmers pour la chorégraphie.

En 1983, lorsque le Conseil des Arts de l'Ontario et le CONSEIL DES ARTS DU CANADA suppriment leur appui financier à sa compagnie, Jarvis retourne à l'enseignement. Elle enseigne l'art dramatique à l'école secondaire Madonna de Toronto lorsqu'elle meurt subitement.

Des compagnies de danse, notamment celles de Gina Lori Riley, de Denise Fujiwara et de Danny Grossman, continuent de monter ses oeuvres. En 1988, la Fondation Judy-Jarvis est créée afin de promouvoir et de protéger son oeuvre. Ses archives sont conservées à la DANCE COLLECTION DANSE, à Toronto.