Hélène Pedneault, écrivaine, chroniqueuse, journaliste, scénariste, activiste (née le 14 avril 1952 à Jonquière, QC; décédée le 1er décembre 2008 à Montréal, QC). Hélène Pedneault fut une écrivaine et activiste profondément engagée en faveur de diverses causes, notamment pour la défense de l’environnement, le féminisme et la souveraineté du Québec. Son œuvre diverse l’amena à s’investir dans le journalisme, l’information, la biographie, la musique, le théâtre et la télévision. Elle est membre fondatrice du Conseil de la souveraineté du Québec et est nommée en 2009, à titre posthume, Patriote de l'année par la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal.

Journalisme et écrits

Passionnée par toutes les formes d’écriture, Pedneault commence sa carrière de journaliste dans le Saguenay après avoir étudié la littérature au CÉGEP de Jonquière. Elle se fait connaître grâce à ses Chroniques délinquantes, qui paraissent dans le magazine féministe La Vie en Rose et qui seront publiées dans un recueil en 1988 (puis republiées en 2002).

Durant toute sa carrière, Pedneault rédige de nombreux éditoriaux et commentaires pour des émissions de Radio-Canada telles que Christiane Charrette, Indicatif Présent et Pensée libre. Elle écrit deux biographies sur l’actrice et humoriste Clémence Desrochers - Notre Clémence (1989) et Tout Clémence (1993) — puis publie une compilation des chroniques qu’elle a rédigées entre 1984 et 2003, Mon enfance et autres tragédies politiques (2004), sous la forme d’un journal personnel et politique.

Auteure de chansons et scénariste pour le théâtre et la télévision

Pedneault a écrit les paroles de nombreuses chansons interprétées par Marie-Claire Séguin, Richard Séguin et Sylvie Tremblay ainsi que celle de la chanson Du pain et des roses, qui servit de thème à la Marche des femmes au Québec en 1995. En 1996, elle écrit Robert Gravel, L'Homme qui avait toujours soif et adapte le livre de Françoise Loranger, Sous le signe du lion, pour la télévision.

Elle écrit également pour le théâtre. Sa pièce de théâtre, La Déposition (qui sera adaptée en anglais sous le titre Evidence to the Contrary) est jouée pour la première fois à Montréal en 1988. Elle a depuis été traduite en cinq langues et a été jouée en France, en Italie, en Belgique, en Suisse, en Allemagne, en Hollande et aux États-Unis.

Producteur

Pedneault a dirigé un certain nombre d’artistes et organisé plusieurs productions, notamment un spectacle, en 2013, pour commémorer le 30e anniversaire du Conseil du statut de la femme. Elle a également produit plusieurs séries télévisées pour Radio-Canada, notamment Signé Loranger et Éloge de l'indignation.

Activisme et politique

Pedneault fut cofondatrice d’Eau-Secours, une coalition visant à protéger l’environnement aquatique du Québec. Elle a également cofondé le Conseil de la souveraineté du Québec et a siégé comme vice-présidente de son conseil d’administration en 2003. En 2005, elle est l’une des signataires du Manifeste pour un Québec solidaire qui motiva la création du parti Québec solidaire en 2006.

Héritage

Durant toute sa carrière, Pedneault lutta pour la cause des femmes, se faisant l’avocate de valeurs telles que l’égalité, la liberté et l’indépendance. Elle meurt d’un cancer à l’âge 56 ans et lègue plus de 100 livres sur la dramaturgie, le théâtre et l’art à la bibliothèque Famille Bleviss de l’École nationale de théâtre du Canada. Ses écrits sont conservés à la Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Le livre Qui est Hélène Pedneault? Fragments d'une femme entière, publié en 2013, rassemble les réflexions de soixante-huit Québécois réputés, notamment Lise Payette, Suzanne Jacob et André Brochu , sur la vie et l’œuvre de Pedneault.

En 2015, la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal a attribué pour la première fois le prix Hélène-Pedneault. Ce prix honore une Québécoise qui s’est distinguée dans la lutte pour l'avancement de la cause des femmes au sein de la société civile.

Prix

Prix Edgar-Lespérance (La douleur des volcans), Sogides (1992).

Prix littéraire (Les Carnets du lac 1993-1999), Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean (2000).

General Interest Category (Mon enfance et autres tragédies politiques), Prix Abitibi-Consolidated (2004).

Patriote de l'année, Société Saint-Jean-Baptiste (2009)

Écrits

La Déposition (Montréal : VLB, 1988).

Les Chroniques délinquantes de La vie en rose (Montréal : VLB, 1988).

Notre Clémence (Montréal : Éditions de l'Homme, 1989).

La Douleur des volcans (Montréal : VLB, 1992).

Pour en finir avec l'excellence (Montréal : Boréal, 1992).

Evidence to the contrary, trans. Linda Gaboriau (Montréal : NuAge Editions, 1993).

Tout Clémence (Montréal : VLB, 1993).

Les Carnets du lac (1993-1999) (Outremont : Lanctôt, 2000).

Les Chroniques délinquantes de La vie en rose (Outremont : PCL, 2002).

Mon enfance et autres tragédies politiques (Montréal : Lanctôt, 2004).