Hartman, Grace

Grace Hartman, dirigeante syndicale (Toronto, Ont., 14 juill. 1918 -- id., 18 déc. 1993). Hartman est la première femme à accéder au poste le plus important d'un syndicat au Canada. En 1954, elle adhère au Syndicat national de la fonction publique (SNFP), où elle occupe divers postes à l'échelle locale et provinciale. Quand le SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (SCFP) est créé en 1963 par la fusion du SNFP et de l'Union nationale des employés des services publiques (CCT), elle est élue à l'exécutif national comme vice-présidente régionale pour l'Ontario. Hartman s'acharne, avec succès, à faire accorder le plein droit de négociation collective aux employés municipaux et à ceux des commissions scolaires. Elle lutte pour les droits des femmes à l'intérieur comme à l'extérieur du mouvement syndical.

En 1981, elle est emprisonnée pour avoir encouragé le déclenchement d'une grève illégale en réclamant pour les employés des hôpitaux, que la loi prive du droit de grève, un droit égal à la négociation collective. En 1965, Hartman est élue à l'un des cinq postes de vice-président général du SCFP. En 1967, elle en devient secrétaire-trésorière nationale et, en 1975, présidente nationale. En 1976, elle devient vice-présidente générale du Congrès du Travail du Canada. Elle prend sa retraite en 1983, mais reste active au sein de nombreux groupes d'intérêt public et accepte un mandat à la présidence du Comité canadien d'action sur le statut de la femme.