Grauerholz, Angela

Angela Grauerholz, photographe (Hambourg, Allemagne, 10 janv. 1952). Diplômée en design graphique de la Kunstschule Alsterdamm à Hambourg, elle poursuit des études en littérature et en linguistique à l'U. de Hambourg et obtient, en 1980, une maîtrise en photographie à l'U. Concordia de Montréal, ville qu'elle habite depuis 1976.

Le travail d'Angela Grauerholz est connu depuis plus de 12 ans et occupe une place exceptionnelle au sein de la photographie canadienne et internationale. Elle était au nombre des neuf artistes qui représentaient le Canada à la Documenta IX de Cassel en Allemagne au cours de l'été 1992 et a également participé à l'exposition Carnegie de Pittsburgh. Peu d'artistes donnent le sentiment d'une progression aussi régulière et assurée et bien peu parmi tous ceux qui utilisent la photographie ont une attitude expérimentale si pure. Sa réflexion, plutôt d'ordre philosophique, sur la mémoire et le processus de la mise en image rompt avec la tradition photographique et son oeuvre se signale par l'autoréférentialité de l'image.

Depuis le début des années 80, en quête d'une redéfinition de la photographie, elle aborde différents thèmes qui se succèdent et se chevauchent : portraits, scènes d'intérieur et d'extérieur avec ou sans personnages. Son travail donne une impression d'intemporalité et s'exprime sur un mode paradoxal à travers des images à la fois banales et sublimes, inattendues. Un trouble se produit entre le lieu de l'expérience et la relation des êtres et des choses. Une importante exposition organisée par le Musée d'art contemporain de Montréal a circulé au Canada et en Europe au cours des dernières années. Cette exposition comprenait ses photographies et une importante installation de l'artiste intitulée Eglogue ou Filling the Landscape. D'autres expositions solo de ses œuvres ont été présentées au Musée du Québec (1998) et au Museum of Contemporary Photography à Chicago (2000).

L'ensemble du travail d'Angela Grauerholz invite à l'analyse et, dans une dialectique de la présence et de l'absence, pose les questions qui se cachent sous les évidences.