Grant, Cuthbert

 Cuthbert Grant, commerçant de fourrures, chef métis et commandant des Métis à SEVEN OAKS (Fort de la rivière Tremblante [Sask.], v. 1793 -- White Horse Plains [Saint-François-Xavier, Man.], 15 juill. 1854). Éclipsé par RIEL et perdu de réputation par suite des événements survenus à Seven Oaks, Grant n'a pas reçu l'honneur qui lui était dû en tant que chef des MÉTIS. D'origine crie ou assiniboine et écossaise et apparemment instruit à Montréal, Grant retourne dans le Nord-Ouest en tant que traiteur bourgeois pour la COMPAGNIE DU NORD-OUEST (CNO) en 1815. À Seven Oaks, en 1816, il mène les Métis à la victoire dans leur affrontement imprévu avec les colons de Selkirk. Au printemps de 1824, trois ans après la fusion de la CNO et de la COMPAGNIE DE LA BAIE D'HUDSON (CBH), Grant amène de 80 à 100 familles métisses s'établir comme cultivateurs à White Horse Plains (Grantown, plus tard Saint-François-Xavier). En 1828, il est nommé gardien des Plaines par le gouverneur de la CBH, George SIMPSON, et, pendant au moins 25 ans, ses partisans fournissent et protègent la COLONIE DE LA RIVIÈRE ROUGE. Il a fondé la nation métisse, mais, ironiquement, il doit la fin de sa carrière de gardien et de shérif d'ASSINIBOIA à des nationalistes métis de la jeune génération qui défient ses tentatives de soutenir le monopole de la CBH lors du procès de Sayer en 1849.