Le Grand lac des Esclaves possède une superficie de 28 568 km2 et une altitude de 156 m. Il est le cinquième plus grand lac en Amérique du Nord et le dixième au monde. Situé au Centre-Sud des Territoires du Nord-Ouest, il est nommé par Samuel Hearne, d'après les Esclaves.

Le Grand lac des Esclaves de même que le Grand lac de l'Ours, le lac Athabasca et un enchevêtrement de lacs entre ceux-ci sont des vestiges d'un seul bassin postglaciaire. Les rives sud et est taillent les bords granitiques du bouclier canadien; au nord et à l'ouest s'étend la toundra. Le Grand lac des Esclaves, très froid, très profond (614 m) et gelé huit mois par année, est un immense réservoir pour un grand nombre de rivières et de cours d'eau qui dévalent du bouclier, dont Yellowknife, Snare, Emile, Beaulieu, Snowdrift, Taltson et Hay (voir Hay River). La rivière des Esclaves transporte les eaux de la rivière de la Paix au-delà de forêts denses dans les marais plats et herbeux du delta, sur la rive Sud du lac. Le grand fleuve Mackenzie prend sa source à l'extrémité ouest.

Historique

Alexander Mackenzie découvre l'embouchure en 1789, mais c'est Hearne qui traverse le lac le premier à l'hiver de 1771. Les Chipewyan de la région transportent des fourrures à la baie d'Hudson dès les années 1730 et ce commerce domine l'économie à peu près jusqu'à la Deuxième Guerre mondiale. Les premiers établissements de la région sont les comptoirs de la Compagnie de la baie d'Hudson : Fort Resolution, Fort Rae (maintenant Behchokò), Fort Providence et Fort Reliance.

Robert Bell effectue le premier levé de terrains en 1899 et décrit le potentiel minier de la région. Les voyageurs en route pour le Klondike prospectent dans la région, mais la ruée vers l'or n'a lieu qu'en 1934, lorsque de l'or est découvert dans les roches volcaniques, à l'ouest de la baie de Yellowknife. L'année suivante, on fonde la ville de Yellowknife. L'exploitation minière des immenses gisements de plomb et de zinc au sud-ouest du lac, de 1964 à 1988, commence après l'achèvement du chemin de fer, qui se rend du Grand lac des Esclaves jusqu'à Hay River et Pine Point, et la construction d'une centrale hydroélectrique sur la rivière Taltson. Une entreprise de pêche commerciale prospère aux abords de la rivière Hay date de 1945; la principale prise est le corégone.

Les travaux de construction de la route du Mackenzie, ouverte à l'année, commencent en 1945; elle est pavée jusqu'à Hay River et se termine à Yellowknife. Le Grand lac des Esclaves a longtemps fait partie de la voie navigable Peace-Mackenzie; remorqueurs et barges sont toujours en service sur le lac malgré les dangers de violentes tempêtes.

Des parties du bras est du Lac-des-Esclaves ont été réservées afin d'en faire un parc national.