Grace MacLennan Grant Campbell

Grace MacLennan Grant Campbell, écrivaine (Williamstown, Ont., 1895 - Niagara-on-the-Lake, Ont., 31 mai 1963). Née dans la communauté rurale de Williamstown, en Ontario, Grace Campbell obtient une bourse pour aller à l'UNIVERSITÉ QUEEN'S où elle étudie la littérature anglaise. Étudiante appliquée, elle reçoit la médaille d'or de l'université en littérature anglaise à la fin de son diplôme en 1915. Par la suite, elle enseigne pendant trois ans, dont deux dans un pensionnat français. En 1919, elle épouse un ancien condisciple de Queen's, Harvey Campbell, et le couple a trois fils, dont deux jumeaux, Grant et Roy, qui servent dans les FORCES ARMÉES, dans l'Aviation royale du Canada, pendant la DEUXIÈME GUERRE MONDIALE. Ils sont tués tous les deux en service en 1944. Campbell déménage plusieurs fois dans sa vie et habite quelque temps à Regina, à Montréal et à Arvida, au Québec. Pendant sa carrière, elle publie de nombreuses nouvelles et six romans. Elle finit par retourner en Ontario et vit à Niagara-on-the-Lake, où elle meurt en 1963.

Bien que ses nouvelles soient publiées au Canada, aux États-Unis et en Angleterre, c'est seulement en 1942 qu'elle publie son premier roman, Thorn-apple Tree. Il donne le ton à ses œuvres futures d'un point de vue thématique. L'action s'y déroule dans les années 1830 dans une ferme semblable à celle où Campbel a grandi et raconte les expériences de la VIE DES COLONS dans le Canada rural. Son roman suivant, The Higher Hill (1944), suit une famille de colons de Glengarry, en Ontario. Ses autres œuvres, Fresh Wind Blowing (1947), The Tower and the Town (1950), Torbeg (1953) et Highland Heritage (1962) examinent l'expérience canadienne à divers moments de l'histoire du pays. Dans ses romans, Campbell concentre ses efforts de création sur l'expérience de ses personnages plutôt que sur l'action. Il en résulte, pour le lecteur, une impression d'immersion dans la vie des colons, d'intimité et de compréhension de ses personnages et de leur vie.

Grace Campbell est active dans sa communauté sociale et littéraire. Elle est membre du Provincial Girls Work Board, du University Women's Club, du Women's Canadian Club, de la CANADIAN AUTHORS ASSOCIATION et de la division Arts et lettres du Conseil national des femmes.