Ursula Martius Franklin, CC, OOnt, FSRC, physicienne, éducatrice (née le 16 September 1921 à Munich, Allemagne; décédée le 22 July 2016 à Toronto, ON). Spécialiste de la structure des métaux et des alliages, Franklin est une pionnière du développement de l'archéométrie, qui applique les techniques modernes d'analyse des matériaux à l'ARCHÉOLOGIE. Elle étudie à l'université technique de Berlin et fait ses études postdoctorales à l'U. de Toronto. Après avoir travaillé pour la Fondation de recherches de l'Ontario de 1952 à 1967, elle devient membre du département de métallurgie et de science des matériaux à l'U. de Toronto en 1967.

Grâce à ces activités au sein du Conseil des sciences du Canada et du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, Franklin participe au développement des directives pour la science. Elle rassemble et analyse des données sur l'accumulation de strontium 90 dans les dents d'enfants vivant au Canada, une conséquence des retombées atmosphériques consécutives aux essais d'armes nucléaires. Elle effectue également la datation d'artefacts en cuivre, en bronze, en métal et en céramique qui proviennent de cultures préhistoriques du Canada et d'ailleurs. Elle tente aussi de sensibiliser le public et la communauté scientifique aux effets de la science et de la technologie sur la survie de l'espèce humaine et sur la qualité de vie. Elle défend sans relâche Science et paix.

Le travail de Franklin est reconnu mondialement et lui rapporte de nombreuses distinctions honorifiques dont le titre de docteur ès sciences de l'U. Queen (1985) et celui de docteur ès lettres (humanités) de l'U. Mount Saint Vincent (1985). Elle reçoit également le titre de Compagnon de l'Ordre du Canada en 1992. En 1984, elle devient la première femme à être nommée professeure distinguée à l'U. de Toronto.