Dion, Gérard

Gérard Dion, prêtre, sociologue, professeur (Sainte-Cécile-de-Frontenac, Qc, 5 déc. 1912 -- Québec, 6 nov. 1990). Après avoir reçu un B.A. du Collège de Lévis en 1935, Dion termine une licence en théologie à l'U. Laval en 1939 et est ordonné prêtre. Il poursuit ses études à Laval et commence, en 1943, à enseigner à la Faculté des sciences sociales pour devenir, en 1946, le directeur adjoint du nouveau département des relations industrielles, dont il sera aussi le directeur de 1957 à 1963. Il est aussi, à cette époque, rédacteur en chef de la revue Relations industrielles/Industrial Relations.

À la fin des années 40 et au début des années 50, il est un membre actif de la Commission sacerdotale d'études sociales, un groupe de travail formé de membres du clergé et mis sur pied en 1948 par l'Assemblée des évêques du Québec pour la conseiller sur de nombreux problèmes socio-économiques auxquels est confronté le Québec de l'après-guerre. Parmi les grandes préoccupations soulevées, mentionnons les rôles que doivent jouer la Confédération des travailleurs catholiques du Canada et l'Association professionnelle des industriels.

Pendant les années 50, l'abbé Dion et son collègue, le père Louis O'Neill, deviennent des personnages publics à la suite de la publication d'un pamphlet dévastateur sur l'atmosphère politique du Québec d'alors, intitulé L'Immoralité politique dans la province de Québec. L'abbé Dion a publié de nombreux écrits sur les relations de travail, surtout en ce qui concerne l'évolution du mouvement syndical d'inspiration catholique dans les années 40 et 50. Son ouvrage le plus important reste le Dictionnaire canadien des relations du travail (1976, réédité en 1986).