Denise Donlon

Denise Anne Donlon, dirigeante d'entreprise musicale, réalisatrice d’émissions de télévision, productrice, animatrice, née à Toronto, en Ontario, le 22 février 1956. Denise Donlon compte parmi les personnalités les plus novatrices de la télévision canadienne. Elle est également chef d’entreprise parmi les plus respectés. Reconnue pour avoir incorporé musique, journalisme, questions sociales et défense des droits de la personne dans son travail, elle a été nommée Dirigeante de l’année dans le secteur de la radiodiffusion à trois reprises pendant la Semaine canadienne de la musique. Intronisée au Temple de la renommée de l’Association canadienne des radiodiffuseurs, elle est également membre de l’Ordre du Canada.

Débuts

Alors qu’elle poursuit des études en sciences de l’environnement et en psychologie à l'Université de Waterloo, Denise Donlon engage des groupes musicaux pour les évènements universitaires et coordonne des conférences nationales pour les entreprises de divertissement de l'université.

Dans les années 1980, elle ouvre à Vancouver une agence de publicité dédiée à la musique, grâce à laquelle elle acquiert une expérience de première main en gestion de tournées, en relations publiques et en administration de maisons de disques. Elle aide l'impresario Sam Feldman à gérer la carrière de plusieurs musiciens et commence à organiser des tournées en Amérique du Nord et en Europe avec plusieurs groupes de rock canadiens, dont Doug and the Slugs et les Headpins.

MuchMusic

En 1985, Citytv l'embauche pour présenter Rockflash News sur MuchMusic. De 1986 à 1993, elle y réalise et anime l'émission The New Music, qui remporte en 1992 le prix Gemini de meilleure émission d'information de variétés. Denise Donlon gagne un autre prix Gemini en 1995 pour la couverture télévisée des élections fédérales de 1993.

Cette même année, Moses Znaimer la nomme directrice de la programmation musicale de MuchMusic et de Citytv, poste qu'elle conserve jusqu'en 1997 lorsqu'elle devient vice-présidente et directrice générale.

À MuchMusic, Denise Donlon est déterminée à faire connaître la musique canadienne à un large public international. Sachant que MuchMusic est regardé au Canada, mais aussi dans trois fois plus de foyers aux États-Unis, elle saisit l'occasion d'exporter la culture de son pays. En leur donnant du temps d'antenne, elle aide à lancer et à bâtir la carrière d’artistes canadiens comme Blue Rodeo, The Tragically Hip, Jann Arden et les Barenaked Ladies. Elle joue en outre un rôle-clé dans le rayonnement de MuchMusic jusqu'en Finlande, en Argentine et ailleurs dans le monde.

En plus de commercialiser de la musique, Denise Donlon produit des émissions qui servent à éduquer et à sensibiliser le public sur diverses questions sociales. The New Music présente régulièrement des épisodes sur le SIDA, l'environnement et les problèmes mondiaux. Elle prépare le spécial In Your Face: Violence in Music, qui reçoit le prix Golden Sheaf du Festival du court-métrage et de la vidéo de Yorkton pour le meilleur documentaire d'un diffuseur en 1993.

Pour encourager les jeunes à mieux connaître les médias, elle lance l'émission de débat d’experts Too Much 4 Much, qui porte sur les images de violence, de racisme et de sexisme dans les vidéos. Elle fait également la promotion de l'alphabétisation chez les adolescents en créant Rock'n'Roll'n Reading, une émission qui présente de grands musiciens rock discutant de leurs livres préférés. Peter Gzowski, porte-parole de l'alphabétisation, qualifie l'émission de « coup de génie » et, en 1993, Denise Donlon devient la première récipiendaire du prix Peter Gzowski/ABC Canada pour l'alphabétisation.

Défenseur de la liberté d'expression, Denise Donlon contribue à faire de MuchMusic le premier diffuseur à être représenté au défilé de la fierté gaie de Toronto. Son émission spéciale Vote with a Vengeance a pour but de sensibiliser les jeunes à la politique. En 2000, elle se rend en Sierra Leone, en Thaïlande et en Birmanie à titre de productrice sur le terrain, pour réaliser le documentaire Musicians in the War Zone, coproduit avec War Child Canada.

Malgré la popularité de MuchMusic, Denise Donlon pense qu'une seule chaîne musicale ne peut pas vraiment répondre aux besoins des adolescents et des adultes tout à la fois. En 1998, elle joue un rôle déterminant dans la création de MuchMoreMusic, ou M3, une chaîne de vidéos spécialement conçue pour les auditeurs adultes et les musiciens.

Dirigeante d'entreprise musicale et personnalité de la télévision

En 2000, Denise Donlon quitte MuchMusic pour devenir présidente de Sony Music Canada, où elle continue de promouvoir aussi bien les nouveaux talents que les artistes canadiens internationalement reconnus, comme Leonard Cohen et Céline Dion. Elle réaffirme son engagement pour les droits de la personne en produisant PeaceSongs (2003), un album-bénéfice certifié or, pour soutenir War Child Canada.

Denise Donlon quitte Sony Music en 2004 après la fusion de celle-ci avec BMG Music. Elle s’implique activement dans la Coalition de l’industrie musicale, qui fait pression sur le gouvernement fédéral pour réformer les droits d’auteur, et obtient le renouvellement du financement d'initiatives musicales canadiennes par le ministère du Patrimoine canadien. De septembre 2008 à juillet 2011, elle est directrice générale de la radio de CBC. Pendant son mandat, CBC est nommée Radiodiffuseur de l’année à deux reprises par les New York Festivals International Radio Programs & Promo Awards.

En 2012, Denise Donlon produit et présente un documentaire de War Child Canada sur l’Ouganda, intitulé « Accès à la justice ».

Efforts Humanitaires

Elle poursuit ses efforts humanitaires en participant au segment canadien de Live 8 (une série de concerts au profit de l’organisation Abolissons la pauvreté) et au Concert de l’espoir, destiné à recueillir des fonds partout dans le monde pour aider les victimes du Tsunami de 2004. Elle produit un événement charitable pour la Clinton Giustra Sustainable Growth Initiative, permettant ainsi de recueillir des fonds pour la santé, l’éducation et l’environnement dans les pays en voie de développement.

Elle a aussi été présidente de l’Association de l’industrie canadienne de l’enregistrement, coprésidente du Conseil canadien de la musique et enfin, membre du comité de Conservation de la nature Canada et de Journalistes canadiens pour la libre expression. Elle a siégé au conseil d’administration de l’Académie canadienne des arts et des sciences de l’enregistrement, de l’Allée des célébrités canadiennes, de la Fondation des prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle, de la Fondation Peter Gzowski pour l’alphabétisation et de MusiCounts.

Vie privée

En 1990, Denise Donlon épouse le chanteur et compositeur Murray McLauchlan. Le documentaire biographique Ms Much: The Life and Times of Denise Donlon est diffusé par CBC dans le cadre de la programmation Life and Times en 2000.

Prix

Meilleure émission d’information de divertissement (The New Music), prix Gemini (1993)

Personnalité vidéo ou programmeur de l’année, The Record (1994)

Dirigeante de l’année dans le secteur de la radiodiffusion, prix décerné à l’industrie par la Semaine canadienne de la musique (1994, 1995 & 1997)

Meilleure couverture d’événements spéciaux (Soirée des élections 1993), prix Gemini (1995)

Prix pour les services insignes, Femmes au cinéma et à la télévision (WIFT), Toronto (1997)

Nommée au titre de Femme de vision, WiredWomen (2001)

Nommée au titre de Femme de l’année par Association canadienne des femmes en communication (2001)

Intronisée au Temple de la renommée de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (2002)

Membre de l’Ordre du Canada (2004)

Prix de l’Esprit humanitaire, Prix à l’industrie décernés par la Semaine canadienne de la musique (2006)

Doctorat honorifique, Université de Waterloo (2007)

Doctorat honorifique, Université de Calgary (2007)

Doctorat honorifique, Conservatoire Royal (2011)

Une version de cet article est parue initialement dans l’Encyclopédie de la musique au Canada.