Alice Amelia Chown

Alice Amelia Chown, féministe, suffragette, pacifiste, socialiste et écrivaine (Kingston, Canada-Ouest, 3 févr. 1866 -- Toronto, 2 mars 1949). Elle fait ses études à l'Université Queen's. En 1912, elle est une des membres fondateurs de la Toronto Equal Franchise League. Son journal, The Stairway (1921), présente, entre autres, son opinion sur de nombreuses réformes : les mouvements d'oeuvres sociales et de coopération, le syndicalisme, le droit de vote des femmes, la réforme de l'habillement et la liberté sexuelle. Elle écrit sur des sujets tels que le droit des femmes à une éducation supérieure, l'éducation à l'économie domestique, l'amélioration urbaine, la fraternité universelle et la paix dans le monde. Bien qu'elle dénonce plus tard l'Église et, particulièrement, l'attitude de son cousin Samuel Dwight Chown durant la guerre, sa foi inébranlable dans le pacifisme provient de ses antécédents méthodistes.

En 1930, elle fonde la Women's League of Nations Association, qui offre des programmes innovateurs de sensibilisation à la paix tels que des sketchs dramatiques populaires qu'elle a rédigés. Sa vie durant, elle tente de changer les institutions et les coutumes qui, selon elle, répriment la bonté innée des personnes (particulièrement celle des femmes).