Caroline Adderson

Caroline Adderson, écrivaine et enseignante (Edmonton, Alb. 9 sept. 1963). Alors qu'elle est inscrite au programme d'éducation de l'UNIVERSITÉ DE LA COLOMBIE BRITANNIQUE, son professeur de création littéraire lui suggère de consacrer une année à l'écriture après l'obtention de son diplôme. Elle suit ce conseil et, l'année suivante, s'inscrit à un programme d'écriture du CENTRE DE BANFF où elle vit « une expérience d'écriture centrale dans [sa] vie ». Au cours de sa carrière, elle enseigne l'anglais langue seconde, expérience qui se répercute aussi sur son écriture puisqu'elle lui donne « une appréciation profonde des autres cultures et une source où puiser ses histoires ».

Bad Imaginings (1993), le premier recueil de NOUVELLES de Caroline Adderson, contient son récit le plus souvent sélectionné pour figurer dans des anthologies, « The Chmarnyk », dans lequel un jeune immigrant apporte la pluie dans les Prairies de l'époque de la dépression. En état de transe, et dans d'autres langues, il proclame que « Tout grand changement s'opère dans le ciel » et demande aux femmes d'uriner sur le sol asséché. Finaliste pour un PRIX LITTÉRAIRE DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL en 1993, Bad Imaginings remporte le prix de fiction Ethel Wilson en 1994.

Le premier ROMAN de Caroline Adderson, A History of Forgetting (1999), met en scène deux coiffeurs : Malcolm, dont l'amant est englouti par la maladie d'Alzheimer, et Alison, à qui le tatouage d'un client fait prendre conscience de l'Holocauste : « L'histoire sur laquelle repose le présent... à l'occasion, le passé entre en collision avec le présent et le renverse » [traduction libre]. Avec un réalisme saisissant, Caroline Adderson explique ce qu'il en coûte d'oublier la méchanceté humaine et la souffrance. A History of Forgetting est en lice pour le Prix Rogers Writers' Trust Fiction en 1999 et pour le prix de fiction Ethel Wilson en 2000.

Dans son roman Sitting Practice (2003; trad. La femme assise), Caroline Adderson explore la façon dont un moment peut changer des vies d'une manière inimaginable. Nouvellement mariés, Ross et Illiana ont un bizarre accident de voiture qui laisse Illiana paralysée. Bientôt, la culpabilité et le silence grandissant finissent par mener à une vie sans intimité : « Ross resta un long moment éveillé à se demander qui, d'Iliana ou de lui, était le plus handicapé ». Un ami amène Ross à une retraite bouddhiste où il commence sa « pratique assise », apprenant à accepter la pratique assise d'Illiana : son avenir dans un fauteuil roulant. Ils reconnaissent tous deux que l'amour est aussi apaisant que la méditation, quand on s'y abandonne. Sitting Practice remporte le prix de fiction Ethel Wilson en 2004 et est en lice pour le prix VanCity la même année.

Caroline Adderson revient à la nouvelle avec son recueil Pleased to Meet You (2006, présélectionné pour un PRIX SCOTIABANK GILLER). « Shh », un récit subtilement construit, présente un monteur de son à la BBC qui embellit le discours des personnalités les plus influentes du monde en entrevue radiophonique, effaçant lapsus, jurons et silences. Il sauvegarde pourtant la version originale non éditée, car « ce sont les silences qui l'intéressent... ce que Reagan n'a pas dit ». Une fois à la retraite, il réassemble ces silences pour en faire une œuvre d'art qui arrache les larmes.

Caroline Adderson considère la LITTÉRATURE ENFANTINE comme « un cadeau [qu'elle se fait] ». Ses livres Very Serious Children (2007; trad. Des enfants drôlement sérieux), I, Bruno (2009), Bruno for Real (2009), Jasper John Dooley, Star of the Week (2012) et Middle of Nowhere (2012), dont les personnages témoignent des changements et des expériences dont l'auteur a été témoin dans son propre monde, sont très appréciés.

Le roman qu'elle publie en 2010, The Sky Is Falling, s'inscrit dans le contexte de la politique dans les universités des années 1980. Jane, qui partage une maison avec des individus bornés furieusement engagés dans des machinations anarchiques, apprend de son professeur russe que les complots littéraires finissent par provoquer plus de changements que les complots de ses colocataires : « La littérature fera de toi une personne meilleure... t'enseignera la solidarité et la compassion... mais seulement si tu lis avec un esprit ouvert. Si tu ne lis pas pour prouver que tes idées étroites sont justifiées. » The Sky is Falling est en lice pour le prix littéraire International IMPAC de Dublin en 2012 et pour le Prix des écrivains du Commonwealth en 2011 (Canada et Caraïbes) et figure en 2010 au palmarès des meilleurs livres de l'année du magazine QUILL & QUIRE et du quotidien GLOBE AND MAIL.

Triple lauréate du Prix littéraire de Radio-Canada, catégorie Nouvelle, Caroline Adderson reçoit en 2006 le Prix Marian Engel (voirWRITERS' TRUST ENGEL/FINDLEY PRIZE) en reconnaissance de son œuvre de mi-carrière. Elle a enseigné au Centre de Banff et à l'UNIVERSITÉ SIMON FRASER, et anime régulièrement des ateliers d'écriture. Elle habite à Vancouver avec sa famille.