Cabot, Jean

Jean Cabot, navigateur anglo-italien, explorateur (peut-être à Gênes, Italie, 1449-1450 -- probablement près de la côte de Terre-Neuve, 1498-1499). Ses voyages de découverte à partir de Bristol, en Angleterre, (1497-1498) sont les premiers débarquements enregistrés sur le continent nord-américain depuis les expéditions vikings. Il conçoit l'idée que l'on peut atteindre l'Asie en naviguant vers l'ouest dans l'océan l'Atlantique. En 1496, Henry VII l'autorise lui et ses trois fils à découvrir, à leurs propres frais, les terres inconnues qui se trouvent à l'ouest. Il quitte Bristol le 2 mai 1497 en compagnie de 18 hommes.

Le 24 juin 1497, il débarque quelque part sur la côte nord-américaine - le véritable lieu de débarquement est probablement soit CAP BONAVISTA, à Terre-Neuve, soit l'ÎLE DU CAP-BRETON. Il revendique les terres au nom de l'Angleterre et retourne à Bristol où il arrive en août. Au début de l'année 1498, Henry VII autorise une seconde expédition composée de cinq navires et de 300 hommes. Après un débarquement au Groenland, Cabot navigue vers le sud, probablement aussi loin que la baie Chesapeake, mais ne réussit pas à trouver les terres fertiles auxquelles il s'attendait. Comme les approvisionnements commencent à baisser, il retourne en Angleterre.

Il semblerait que Cabot ait succombé durant ce voyage, bien qu'au moins un de ses navires ait pu retourner à Bristol. La plupart des historiens soutiennent qu'il est mort près de la côte terre-neuvienne. Puisque sa découverte d'un nouveau continent est un fait qui s'est vite répandu en Europe, il a fait ce qu'on appelle « la découverte intellectuelle de l'Amérique ». Ses voyages sont les bases sur lesquelles reposeront les revendications de l'Angleterre sur les terres de l'Amérique du Nord et mèneront à l'ouverture des eaux poissonneuses du Nord-Ouest de l'Atlantique.