Blodwen Davies

Blodwen Davies, écrivaine, (Longueuil, QC, 1897 -- Cedar Grove, Ont., 10 sept. 1966). Née en banlieue de Montréal, Blodwen Davies commence à écrire des textes journalistiques pour le journal de Fort William. Elle déménage à Toronto en 1921 afin d'y rencontrer le Groupe des Sept, un groupe d'artistes renommés pour leurs paysages canadiens de style postimpressionniste. Son intérêt pour la communauté artistique canadienne croît et, finalement, elle écrit un livre sur l'un des artistes les plus influents du pays : A Study of Tom Thomson: The Story of a Man Who Looked for Beauty and for Truth in the Wilderness (1935). Les textes de Davies explorent l'histoire sociale canadienne, les régions et les villes et témoignent de son intérêt pour de nombreux sujets qui intéressent également les membres du Groupe des Sept. Bien que son amour pour la scène artistique canadienne (voir Art et l'Environnement) soit évident, vu la quantité de textes qu'elle consacre à ces sujets, Blodwen Davies vit et travaille brièvement aux États-Unis. En 1946, elle revient dans son pays natal et s'installe à Markham (Ont.). Elle habite et écrit à Cedar Grove, tout proche de là, pendant les quinze dernières années de sa vie.

Blodwen Davies est une écrivaine prolifique et publie entre autres Storied Streets of Quebec (1927), Old Father Forest (1930), Daniel Du Lhut (1930), Ruffles and Rapiers (1930), Saguenay and Gaspe (1932), Romantic Quebec (1932), The Charm of Ottawa (1932), Youth, Marriage and the Family (1948), Quebec: Portrait of a Province (1952) et Ottawa: Portrait of a Capital (1954). La majorité de ses textes sont historiques, mais au cours des années précédant son décès, elle commence à s'intéresser au folklore et à l'histoire des Mennonites au Canada. Publié à titre posthume, A String of Amber: The Heritage of the Mennonites (1973) est un ouvrage qui fait autorité et reflète clairement la passion de Davies pour ce sujet.