Benson, Susan

Susan Benson. Scénographe (Bexley Heath, Kent, 22 avr. 1942). Benson a travaillé pour le théâtre, le ballet, l'opéra et la télévision. En 1963, elle termine ses études au West of England College of Art, Bristol University, et commence à travailler comme conceptrice pour les productions télévisées de la Royal Shakespeare Company à la BBC.

Benson émigre au Canada en 1966 pour travailler comme conceptrice pigiste. En 1970, elle est nommée conceptrice attitrée au Krannert Centre for the Performing Arts de l'University of Illinois. De 1970 à 1974, elle signera la conception d'une quarantaine de spectacles d'opéra, de théâtre, de musique et de danse pour le compte de cette université.

En 1974, elle s'associe au STRATFORD FESTIVAL. De 1981 et 1983, elle est à la tête du service de conception. En 1995, elle est nommée directrice adjointe. En 1986, elle est admise à l'Académie royale des arts du Canada à titre de peintre et conceptrice. Elle a conçu des décors et des costumes pour la COMPAGNIE D'OPÉRA CANADIENNE, le BANFF CENTRE, le BALLET NATIONAL DU CANADA, Toronto Arts Productions, le ROYAL WINNIPEG BALLET, le Young People's Theatre et pour des coproductions du CENTRE NATIONAL DES ARTS et du NEPTUNE THEATRE. À l'étranger, elle a prêté ses talents au Guthrie Festival, au Boston Ballet, à l'opéra de San Franciso, de New York City et de Minnesota/Dallas Opera et à la Birmingham Repertory.

Les costumes conçus par Benson sont reconnus pour leur cachet historique. L'attention qu'elle porte à la couleur, aux matières et à la coupe crée un aspect visuel très éloquent. Pour ses esquisses, elle utilise différents matériaux (pastels, peinture à l'eau et à l'huile, encres) afin de donner l'effet de texture souhaité. En utilisant la technique de dégoulinade dans The Woman (Stratford, 1979), elle a réussi à démontrer la qualité sculpturale des silhouettes sur un fond uni, tandis que l'utilisation des pastels dans Madame Butterfly (La Compagnie d'opéra canadienne, 1991) lui a permis de représenter l'esthétique japonaise.

Parmi ses projets majeurs au Stratford, mentionnons la conception des deux productions du Songe d'une nuit d'été (1976, 1977) dirigées par Robin PHILLIPS. Bien que Benson ait conçu les costumes dans la même palette de couleurs - noir, or et blanc - le jeu des différences dans la coupe et la matière lui permet d'évoquer deux lectures différentes de cette pièce. Entre 1982 et 1994, elle conçoit cinq productions de Gilbert et Sullivan au Avon Theatre. Le Mikado, dont elle réalise la conception en 1982, sera repris plus tard au Stratford et en 1998 dans le cadre d'une tournée nationale. Ses conceptions pour Cabaret (1987) et Guys and Dolls (1990) donnent l'envol à une époque très musicale du Festival Theatre au Stratford. En restreignant la palette de couleurs et en soulignant la puissance de l'architecture du Festival Theatre, Benson confère une nouvelle vision à la fameuse scène de théâtre musical de Stratford.

Le travail de Benson pour l'opéra est également très avant-gardiste. Pour Le Mariage de Figaro (1990) au Banff Centre, elle peint des références aux peintures romantiques néoclassiques directement sur les éléments architecturaux de la scène. Bien que le style des costumes conserve le cachet de cette époque, la scène présente une vision postmoderne de cet opéra. Pour La Compagnie d'opéra canadienne, Benson a conçu les costumes et le décor, gagnants du prix Dora, de la première de l'Âne d'or (1999). En remplissant la scène d'un immense escalier avec un palier à mi-chemin, Benson lui confère un axe vertical où des artistes habillés de couleurs flamboyantes, toujours en mouvement, donnent un air carnavalesque à la production. En 2000, elle conçoit The Ballad of Baby Doe pour le San Francisco Opera.

Les conceptions récentes de Benson pour le Ballet national du Canada sont des commandes pour les nouvelles productions de John Cranko La mégère apprivoisée (1992) et Roméo et Juliette (1994). Ces conceptions évoquent la splendeur de la Renaissance grâce à la palette de couleurs riches des costumes et aux décors à l'architecture puissante. Dans ces deux productions, la scénographie enrichit la prestation des danseurs.

Benson a gagné de nombreux prix, notamment : 8 prix Dora Mavor Moore; 1 prix Jessie (1989); 1 prix Ace Television pour les costumes (1987); un prix Guthrie (1991); 1 prix du Conseil des arts du Canada (1970); 1 prix Senior Arts du Conseil des arts du Canada (1993). Ses oeuvres ont été présentées à l'Exposition quadriennale de Prague en 1979, 1983, 1987, 1991 et 1997. Benson est membre de l'Association des designers canadiens.