Arlene Stamp

Arlene Stamp, artiste peintre (London, Ont., 4 juin 1938). Formation en art à l'Alberta College of Art and Design et à l'université de Calgary (B.F.A. (1974-1976) et études supérieures (1979-1980)). Elle a d'abord étudié les mathématiques (B.A. de l'université de Western Ontario). Ces bases en logique et en dessin influencent sa pratique de la peinture, qui témoigne depuis le début des années 1980 d'une tendance à l'ordre séquentiel, à la géométrie et au minimalisme. Généralement décrite comme une peinture conceptuelle, l'oeuvre de Stamp tire sa force et sa profondeur des limites thématiques qu'elle se fixe. Dans les premières années de sa carrière, elle s'inspire, pour une série de peintures, de l'oeuvre de l'artiste peintre canadienne Gladys M. Johnston. Par un processus d'appropriation qui implique de citer et de copier, sans que l'identité personnelle du peintre en soit annihilée, le projet de Stamp constitue une recherche sur la notion de paternité d'une oeuvre. Une série de peintures ultérieures -- les « RedWorks » -- prend le choix de couleur du peintre, plutôt que la recherche de contenu, comme point de départ d'une recherche conceptuelle. Établissant des parallèles entre notre perception de l'information visuelle et les variables du langage et du contexte culturel qui y sont liées, Stamp travaille sur le réseau d'idées qui structurent le sens. Avec les « Tile Works » en noir et blanc du début des années 1990, l'artiste porte son attention sur la mise en ordre de l'espace réel en introduisant de subtiles variations dans un motif en treillis appliqué directement sur le plancher. Comme dans tous les projets de Stamp, les structures conceptuelles sont illustrées d'une façon irrésistiblement visuelle.

L'oeuvre d'Arlene Stamp a été abondamment exposée, à la fois dans des expositions solos et dans des expositions de groupe, à la Illingworth Kerr Gallery (1994), au Power Plant (1991), à la Southern Alberta Art Gallery (1987), au Nickle Arts Museum (1983), au Glenbow Museum (2000) et dans des expositions de groupe au Florida State University Art Museum (1997), à l'Art Gallery of Hamilton (1995) et à l'Art Gallery of Greater Victoria (2004). Elle a souvent travaillé en collaboration avec d'autres artistes à des installations et à des pièces exigeant un site particulier qui dépasse le cadre de la galerie. Conférencière et professeure dans les écoles d'art partout au pays, elle a aussi tenu des ateliers à demeure à l'Emma Lake Artists' Workshops (1977) et au Banff Centre for Continuing Education (1979). Ses commanditaires sont : le lobby Ernst & Young, le Toronto Dominion Centre, Toronto (1993) et le Downsview Subway Station, Toronto (1993).

Arlene Stamp vit et travaille présentement à Calgary.